Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine - lavoir - abreuvoir - bassin

Dossier IA88030995 réalisé en 2016

Fiche

Appellations égayoir, pédiluve à chevaux, fontaine de Baccarat
Dénominations lavoir, fontaine, abreuvoir, bassin
Aire d'étude et canton Vosges - Darney
Hydrographies ruisseau de la Prairie
Adresse Commune : Frénois
Adresse : rue du Pont
Cadastre : 2016 ZA 55

Selon la date "1787" gravée au-dessus de la porte d'entrée (remploi ?), la fontaine-lavoir a probablement été établie à la fin du 18e siècle. Elle est réparée en 1841 selon les plans dressés par Charles Mangin, architecte et par Humblot, entrepreneur. La fontaine de Bacarat et son lavoir adjacent sont reconstruits en 1851 selon les plans rédigés par Sartori (architecte) à Mirecourt, avec des conduites en tuyaux de chêne. De nouvelles réparations de la fontaine-lavoir de Baccarat, sont réalisées en 1899 selon le devis établi par Louis Mougenot, architecte à Epinal.

(sources : AD88 - série 2O194/10).

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle , porte la date
Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1787, porte la date
1841, daté par source
1851, daté par source
1899, daté par source
Auteur(s) Auteur : Mangin Charles Emile Nicolas,
Charles Emile Nicolas Mangin

Charles Emile Nicolas Mangin est né en 1809 et mort vers 1865 (?)

Il est formé à l'ENSBA (promotion 1831), et éléve de Blouet.

Il est architecte de l'arrondissement de Mirecourt (1834-1858), architecte à Darney (1840)

Son agence est installé à Mirecourt.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Humblot Jacques,
Jacques Humblot

Jacquot Humblot est entrepreneur à Lamarche au milieu du 19e siècle. il intervient notamment à Aureil-Maison, Lamarche (1848).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, (?), attribution par source
Auteur : Sartori Jean Fourier, dit(e) Sartori fils,
Jean Fourier Sartori , dit(e) Sartori fils (5 mai 1789 - 21 mars 1870)

Jean Fourier Sartori Fils est né le 5 mai 1789 à Mattaincourt et décédé le 21 mars 1870 à Mirecourt, fils de André Sartori, architecte.

Il est architecte de l'arrondissement de Mirecourt (1825-1858), membre du services des travaux communaux pour la ville de Mirecourt (1859-1869).

Il est maire de Mattaincourt vers 1832-1833.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Mougenot [-Méline] Louis, Ernest, dit(e) Mougenot fils,
Louis, Ernest Mougenot [-Méline] , dit(e) Mougenot fils (1862 - 1929)

Louis, Ernest Mougenot [-Méline], dit Mougenot fils, est le fils de Lucien Mougenot (entrepreneur - architecte) et d'Augustine Charlotte Molard. Il est né à épinal en 1862 et mort à Paris en 1929. Il est marié à Marie-Jeanne Méline (fille de Jules Méline) en 1906. Ils sont parents de Jean Mougenot-Méline (architecte).

Louis Mougenot est formé à ENSBA (promotion 1881), médaille de 1e classe (1886), diplômé en 1890, et élève de Ginain.

Il est architecte-expert près des tribunaux et le conseil de préfecture, architecte DPLG à Epinal (1891-1929), architecte de la ville d'Epinal (1908-1929), membre de la commission départementale des batiments civils (1896-1929), membre de la commission sanitaire de l'arrondissement d'Epinal (1907-1908), architecte ordinaire des Monuments Historiques de l'arrondissement d'Epinal et de Neufchateau (1918), puis de Saint-Dié (avant 1921).

Son agence est située 16 rue de la Préfecture à Epinal, puis dans un hotel qu'il fait construire.

Louis Mougenot est aussi peintre, membre fondateur de la SAF (1888), puis secrétaire de la section vosgienne de la SAEF (1894-1908), vice président de la SADPLG et président du groupe des architectes DPLG de Nancy. Il est distingué officier d'instruction publique et chevalier du Mérite agricole.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

La fontaine-lavoir de Bacara à Frénois est située à la limite sud du village, près du ruisseau de la Prairie. Elle se compose d'un lavoir couvert et d'un égayoir en forme de fer à cheval, dans le prolongement.

Le bâtiment est de plan carré construit en moellons enduits et couvert d'un toit en pavillon surmonté d'une girouette. La façade antérieure, initialement ouverte a été partiellement fermée de ciment ; trois piliers en pierre de taille (grès rose) soutiennent la sablière. Devant quatre bassins abreuvoirs rectangulaires sont encore en eaux. A l'intérieur, l'eau provient d'un puisard couvert, placé entre deux bancs de pierre, le long du mur nord. L'eau passe ensuite dans deux bacs de rinçage, puis deux bassins de lavage rectangulaires permettant de laver le linge debout, face à face. Elle est ensuite évacuée vers l'égayoir. Le sol du lavoir est dallé, avec des rigoles d'évacuation, et des marches pour s'adapter à la déclivité du terrain. Le linteau de la porte piétonne est gravé de la date "1787" (remploi ?).

Murs grès pierre de taille
grès moellon enduit
ciment
Toit tuile plate
Plans plan carré régulier
Étages rez-de-chaussée
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit en pavillon
Typologies lavoir ouvert sur un coté, égayoir en fer à cheval
Techniques ferronnerie
Représentations animal
Précision représentations

La girouette en fer surmontant la toiture porte les 4 points cardinaux matérialisés par les lettres et un animal, probablement un renard.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa - Monin Jean-Claude