Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fontaine du Cygne

Dossier IA88031107 inclus dans ensemble des 8 fontaines à Remiremont réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

  • Statue du Cygne
    Remiremont, rue Charles de Gaulle, place de la Libération, rue des Pretres

Voir

Appellations Fontaine du Cygne, Fontaine devant la poste aux chevaux
Dénominations fontaine
Aire d'étude et canton Vosges - Remiremont
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : rue Charles de Gaulle , place de la Libération , rue des Prêtres

La fontaine du Cygne fait partie d'un ensemble de mobilier urbain mis en place à Remiremont, dans les années 1828-1830, par Stanislas Bresson, le maire. Elle a été réalisée devant la poste aux chevaux, en 1829 selon les plans de Jean-Baptiste Perrin, architecte, par Jean Etienne Sauret et Pierre Sauret, entrepreneurs associés à Remiremont pour 1006 francs. Le procès verbal de réception définitif est établi le 1 décembre 1831.

Elle est réparée en 1842, selon les indications de Danis, architecte à Remiremont.

En 1845, le conseil municipal prend la décision de reconstruire cette fontaine, située entre les deux grandes arcades (devant le 43 rue Charles de Gaulle), qui est en mauvais état. La commission souhaite adopter un nouveau genre de construction, donnant sa préférence pour un bassin en forme de cuvette et construit en granit. La dépense est évaluée par l’architecte à 800 francs. Elle était alimentée par la fontaine des Dauphins, qui lui servait de réservoir. (sources : AD88 - 2O401/14). La statue du Cygne a peut-être été réalisée par les fonderies de Tusey à ce moment.

Suite à la démolition d’une dizaine de maisons rue des Prêtres, la place libérée et l’économie ne permet pas la création d’une fontaine monumentale, la fontaine au Cygne y est alors déplacée en 1862 (emplacement actuel).

Endommagée à plusieurs reprises, puis de nouveau cassée le 5 novembre 2000, la statue du cygne est reproduite à l'identique par surmoulage, par Jean-Pierre Vexlard, fondeur à Rambervillers. (source orale)

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 3e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 1er quart 21e siècle , daté par tradition orale
Dates 1829, daté par source
1842, daté par source
1845, daté par source
1862, daté par tradition orale
2000, daté par tradition orale
Auteur(s) Personnalité : Bresson Marie-Stanislas-Hector,
Marie-Stanislas-Hector Bresson (14 février 1794 - 13 mai 1843)

Marie-Stanislas-Hector Bresson est né le 14 février 1794 à Darney, dans une famille de magistrats et meurt le 13 mai 1843 à Paris.

Il fait ses études au lycée impérial, puis son droit à Paris. Il entre en 1812 au ministère des affaires étrangères sous la Restauration.

Il s'installe à Remiremont à la fin 1816, où il est entrepositaire des tabacs. Il y est membre du conseil municipal, puis maire de 1825 à 1830 et de 1834 à 1836.

Il est élu député en 1831 et réélu jusqu'à sa mort. Il est nommé intendant civil des possessions d'Afrique en 1834. Il est à la direction de l'administration des eaux et forets (1838-1839).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source
Auteur : Perrin Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Perrin

Jean-Baptiste Perrin est arpenteur forestier et architecte de l'arrondissement de Remiremont (1800 - 1840). Il est aussi membre de la SEV (1834-1838).

Il réalise notamment à Plombières-les-Bains : fontaine ferrugineuses d'une pompe aspirante et foulante (1806) puis bassin (1808-1809) ; amélioration du Bain des Capucins -1809), et du Grand Bain (1810-1817) ; restauration de l'étuve Bassompierre (1811-1812) et de l'étuce romaine (1812).

Il dirige également les travaux de création des fontaines de Remiremont (1827-1829).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, (?), attribution par travaux historiques
Auteur : Fonderies de Tusey ,
Fonderies de Tusey

Pierre-Adolphe Muel (issu d’une famille de maîtres de forges à Sionne dans les Vosges) construit une fonderie à Tusey à coté de Vaucouleurs (Meuse) de 1832 à 1835. La fonderie de Tusey s’orientent, dès l’origine, vers la fabrication d’objets artistiques en fonte de fer. Muel coule les deux fontaines et seize colonnes rostrales de la place de la Concorde (1837-1838).

Muel s’associera à Wahl en 1840. Puis l’usine sera reprise par Edouard Zegut (1862-1874), ancien régisseur de la fonderie du Val d’Osne. Louis Gasne lui succédera en 1874.

A partir de 1887, l’entreprise prend de l’importance, grâce notamment à une médaille d’or remportée lors de l’Exposition universelle de 1889. La fonte à cire perdue est pratiquée en plus de la fonte au sable, ce qui différencie Tusey des autres fonderies contemporaines de la région.

Entre 1896 et 1949, l’usine passera entre les mains de Dufilhol et Chapal, puis Dufilhol (1897-1904). En 1904, après la faillite de Dufilhol, l'usine est rachetée par Laurent Chevailler qui lui apporte une nouvelle prospérité. La guerre de 1914-1918 met fin à la fabrication des statues : on fabrique des grenades citrons. Après 1918, on reprend la fabrication des statues et du mobilier en fonte, tout en commençant celle de la pièce mécanique qui deviendra prépondérante après 1925 et la seule production après 1935. Les fonderies de Tusey fusionneront en 1949 avec les Ateliers et Fonderies de Meuse (ancienne Fonderie Jeanne d’Arc à Vaucouleurs), qui deviendront Fonderies de Vaucouleurs en 1961. Le site de Tusey est abandonné en 1963.

Les modèles de Tusey ont été rachetés par Capitain-Gény et Salin (maîtres de forges et beaux-frères) et un certain nombre d’entre eux figurent aujourd’hui dans le fonds de modèles Ferry-Capitain.

(cf. IA00121217)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, (?), attribution par travaux historiques
Auteur : Sauret Jean Etienne,
Jean Etienne Sauret

Jean Etienne Sauret est entrepreneur à Remiremont dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1827 ; 1829)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Sauret Pierre,
Pierre Sauret

Pierre Sauret est ferblantier et entrepreneur à Remiremont dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1827, 1829)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Danis,
Danis

Danis est architecte à Remiremont (1824-1845), architecte de l'arrondissement de Remiremont (1834-1844), puis agent-voyer chef (1854-1859).

Il est membre du comité supérieur d'inspection des écoles primaires pour l'arrondissement de Remiremont (1844-1850)/

Il est aussi membre de la SEV (1854-1859).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Vexlard Jean-Pierre,
Jean-Pierre Vexlard

Jean-Pierre Vexlard est fondeur à Bru depuis 1989.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, attribution par tradition orale

La fontaine du Cygne est située au centre de Remiremont, le long de la rue principale, sur une placette au carrefour de la rue des Prêtres.

Elle est composée d'un bassin ovale en granite, monolithique, reposant sur un piédouche et un socle du même matériau. L'eau est acheminée par une fontaine en fonte en forme de Cygne reposant sur deux barres de fer. Elle est ensuite évacuée du bassin par deux trous latéraux qui alimente deux petits bacs dans le socle.

Murs granite pierre de taille
fonte badigeon
Plans plan régulier
Typologies fontaine d'ornement avec statue
Techniques fonderie
Représentations roseau, cygne
Précision représentations

La statue de fonte représente un cygne émergeant des roseaux, debout, les ailes ouvertes, et le cou se repliant vers le bassin.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1996/04/04
Précisions sur la protection

Ensemble de 8 fontaines

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa