Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fontaine des Travailleurs

Dossier IA88031110 inclus dans ensemble des 8 fontaines à Remiremont réalisé en 2016

Fiche

Voir

Appellations Fontaine des Travailleurs
Dénominations fontaine
Aire d'étude et canton Vosges - Remiremont
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : rue de la Xavée , boulevard Thiers , place des Travailleurs

La fontaine des Travailleurs fait partie d'un ensemble de mobilier urbain mis en place à Remiremont, dans les années 1828-1830, par Stanislas Bresson, le maire. Construite en 1828, selon les plans de Jean-Baptiste Perrin, architecte, elle était initialement en grès. Le vase de fonte de 60 cm de hauteur a probablement été fourni par Henry Stehelin, maitre de forges à Bitschwiller en 1829. Refaite en granite en 1893, elle est partiellement détruite le 22 septembre 1944 lors des combats de la Libération : le vase est cassé et remplacé par une coupe. (sources : AD88 - 2O401/14). Le rond point est aménagé en 1987, et la fontaine y est réinstallée.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle , daté par tradition orale
Dates 1828, daté par source
1893, daté par tradition orale
1944, daté par tradition orale
1987, daté par tradition orale
Auteur(s) Personnalité : Bresson Marie-Stanislas-Hector,
Marie-Stanislas-Hector Bresson (14 février 1794 - 13 mai 1843)

Marie-Stanislas-Hector Bresson est né le 14 février 1794 à Darney, dans une famille de magistrats et meurt le 13 mai 1843 à Paris.

Il fait ses études au lycée impérial, puis son droit à Paris. Il entre en 1812 au ministère des affaires étrangères sous la Restauration.

Il s'installe à Remiremont à la fin 1816, où il est entrepositaire des tabacs. Il y est membre du conseil municipal, puis maire de 1825 à 1830 et de 1834 à 1836.

Il est élu député en 1831 et réélu jusqu'à sa mort. Il est nommé intendant civil des possessions d'Afrique en 1834. Il est à la direction de l'administration des eaux et forets (1838-1839).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source
Auteur : Perrin Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Perrin

Jean-Baptiste Perrin est arpenteur forestier et architecte de l'arrondissement de Remiremont (1800 - 1840). Il est aussi membre de la SEV (1834-1838).

Il réalise notamment à Plombières-les-Bains : fontaine ferrugineuses d'une pompe aspirante et foulante (1806) puis bassin (1808-1809) ; amélioration du Bain des Capucins -1809), et du Grand Bain (1810-1817) ; restauration de l'étuve Bassompierre (1811-1812) et de l'étuce romaine (1812).

Il dirige également les travaux de création des fontaines de Remiremont (1827-1829).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Stehelin Henri,
Henri Stehelin

Dans la vallée de la Thur, riche en minerai de fer, exploité dès 1479. Un fourneau est crée en 1739 et fonctionne jusqu'en 1833.

Henri Stehelin l'acquière après la Révolution Française (1795) et s'associe vers 1820 avec son neveu, Johann Heinrich Huber, sous la raison sociale "Stehelin et Huber", rejoint en 1828 par Charles Stehelin. Le fourneau est abandonné ensuite, au profit d'un nouvel établissement de constructions mécaniques (machines à vapeur, locomotives, moteurs, roues et essieux pour wagons…, puis des machines pour des tissages et de filatures).

En 1837, Edouard, le frère de Charles, intègre aussi l'entreprise devenant "Charles et Édouard Stehelin", puis en 1843, "Stehelin et Cie".

Au moment de l'annexion de l'Alsace, les Stehelin se retirent à Bâle, et laissent la gérance à Martinot et Peters. En 1872, Stehelin et Cie devient les "Ateliers de construction de Bitschwiller" (A.C.B.).

En 1900, suite à la cession par Edouard Stehelin de ses actions à la famille Martinot, la raison sociale change au profit des "Ateliers de construction Martinot et Galland".

Après la fabrication de munitions, pendant la Première guerre mondiale, l'entreprise se spécialise dans le matériel textile. Puis elle est absorbée par la société "Schlumberger de Guebwiller" en 1919, et par les "Fonderies et Ateliers Mécaniques de la Thur" en 1934 (F.A.M.T.) qui fermèrent en 1983. (cf. IA 00024287).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, attribution par source

La fontaine des Travailleurs est située à la périphérie nord du centre-ville de Remiremont, le long d'une des rues principales, au centre d'une placette. Elle est composée d'un bassin circulaire en granite gris cerclé de fer. Au centre, la colonne d'alimentation en granite est de section carrée et possède un jet d'eau, ornée d'un mascaron en fonte. Les deux barres de fer sont placées sous le jet pour y poser un seau à remplir. L'ensemble est surmonté d'une colonne de pierre et d'une coupe en fonte.

Murs granite pierre de taille
fonte badigeon
fer
Plans plan régulier
Typologies fontaine circulaire
Techniques fonderie
Représentations mascaron, tête d'homme, roseau coupe, feuillage, godron, ornement géométrique
Précision représentations

Le mascaron figure une tête d'homme barbue avec une couronne de roseaux.

La coupe en fonte est ornée de godrons et de motifs géométriques sur la pense, et de feuillages sur les anses.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1996/04/04
Précisions sur la protection

Ensemble de 8 fontaines

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa