Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fontaine de la Dauphine

Dossier IA88031109 inclus dans ensemble des 8 fontaines à Remiremont réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

Appellations Fontaine des Dauphins, fontaine Marie-Thérèse, Fontaine de la Courtine, Fontaine de la Dauphine
Dénominations fontaine
Aire d'étude et canton Vosges - Remiremont
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : rue de Lattre-de-Tassigny , rue de la Xavée , place de la Courtine

La fontaine des Dauphins fait partie d'un ensemble de mobilier urbain mis en place à Remiremont, dans les années 1828-1830 ,par Stanislas Bresson, le maire. C'est la première installée, et la plus imposante. La fontaine sur la place de la Courtine est établie en 1827, selon les plans de Jean-Baptiste Perrin, architecte à Remiremont, par Jean Etienne Sauret, entrepreneur à Remiremont pour 2585 frcs. Elle est alors décrite comme "une fontaine solide et élégante, commode à l’usage journalier, et servant de château d’eau pour les autres fontaines de la ville, avec la possibilité en cas d’incendie, d’arrêter à l’instant la plus grande partie des eaux des fontaines publiques, et de les diriger sur le points de danger". Le 30 mars 1828, le conseil municipal valide l'offre de Henry Stehelin, propriétaire de forges à Bitchwiller (Alsace) pour 4016 francs. Celle-ci est préférée à celle de Muel frères, propriétaire et maître de foyer à Sionne, car elle est moins chère et Stehelin a des liens familiaux locaux. Elle prend le nom de Fontaine Marie-Thérèse ou Fontaine de la Dauphine, lors de son inauguration le 10 septembre 1828, en hommage à la présence de Marie-Thérèse, Duchesse d'Angoulême, fille aînée de Louis XVI, devenue Dauphine de France en 1824. Les travaux de l'édifice sont finalement réceptionnés le 11 décembre 1828. La pose de l’inscription et sa peinture à l’huile couleur de bronze ne sont réalisées qu'en 1829 par Pierre Sauret, ferblantier à Remiremont.

Ces trois plaques de fonte portent les mentions : "CETTE FONTAINE A ETE INAUGUREE / LE X SEPTEMBRE MDCCCXXVIII / STANISLAS BRESSON ETANT MAIRE DE LA VILLE" (en face Est) ; "FONDERIES DE HENRY STEHELIN A BITSCHWILLER HT.RHIN" (en faces Ouest). Les tuyaux de la fontaine sont remplacés en 1845. (sources : AD88 - 2O401/14)

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source, porte la date
Dates 1827, daté par source
1828, porte la date, daté par source
1829, daté par source
1845, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Bresson Marie-Stanislas-Hector,
Marie-Stanislas-Hector Bresson (14 février 1794 - 13 mai 1843)

Marie-Stanislas-Hector Bresson est né le 14 février 1794 à Darney, dans une famille de magistrats et meurt le 13 mai 1843 à Paris.

Il fait ses études au lycée impérial, puis son droit à Paris. Il entre en 1812 au ministère des affaires étrangères sous la Restauration.

Il s'installe à Remiremont à la fin 1816, où il est entrepositaire des tabacs. Il y est membre du conseil municipal, puis maire de 1825 à 1830 et de 1834 à 1836.

Il est élu député en 1831 et réélu jusqu'à sa mort. Il est nommé intendant civil des possessions d'Afrique en 1834. Il est à la direction de l'administration des eaux et forets (1838-1839).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source
Auteur : Stehelin Henri,
Henri Stehelin

Dans la vallée de la Thur, riche en minerai de fer, exploité dès 1479. Un fourneau est crée en 1739 et fonctionne jusqu'en 1833.

Henri Stehelin l'acquière après la Révolution Française (1795) et s'associe vers 1820 avec son neveu, Johann Heinrich Huber, sous la raison sociale "Stehelin et Huber", rejoint en 1828 par Charles Stehelin. Le fourneau est abandonné ensuite, au profit d'un nouvel établissement de constructions mécaniques (machines à vapeur, locomotives, moteurs, roues et essieux pour wagons…, puis des machines pour des tissages et de filatures).

En 1837, Edouard, le frère de Charles, intègre aussi l'entreprise devenant "Charles et Édouard Stehelin", puis en 1843, "Stehelin et Cie".

Au moment de l'annexion de l'Alsace, les Stehelin se retirent à Bâle, et laissent la gérance à Martinot et Peters. En 1872, Stehelin et Cie devient les "Ateliers de construction de Bitschwiller" (A.C.B.).

En 1900, suite à la cession par Edouard Stehelin de ses actions à la famille Martinot, la raison sociale change au profit des "Ateliers de construction Martinot et Galland".

Après la fabrication de munitions, pendant la Première guerre mondiale, l'entreprise se spécialise dans le matériel textile. Puis elle est absorbée par la société "Schlumberger de Guebwiller" en 1919, et par les "Fonderies et Ateliers Mécaniques de la Thur" en 1934 (F.A.M.T.) qui fermèrent en 1983. (cf. IA 00024287).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, signature
Auteur : Perrin Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Perrin

Jean-Baptiste Perrin est arpenteur forestier et architecte de l'arrondissement de Remiremont (1800 - 1840). Il est aussi membre de la SEV (1834-1838).

Il réalise notamment à Plombières-les-Bains : fontaine ferrugineuses d'une pompe aspirante et foulante (1806) puis bassin (1808-1809) ; amélioration du Bain des Capucins -1809), et du Grand Bain (1810-1817) ; restauration de l'étuve Bassompierre (1811-1812) et de l'étuce romaine (1812).

Il dirige également les travaux de création des fontaines de Remiremont (1827-1829).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Sauret Jean Etienne,
Jean Etienne Sauret

Jean Etienne Sauret est entrepreneur à Remiremont dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1827 ; 1829)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Sauret Pierre,
Pierre Sauret

Pierre Sauret est ferblantier et entrepreneur à Remiremont dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1827, 1829)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ferronnier, attribution par source

La fontaine des Dauphins est située au centre de Remiremont, le long de la rue principale, sur une grande Place. Elle est composée d'un bassin circulaire en pierres de taille qui ont été cerclées de fer. Au centre, la colonne d'alimentation en grès est de section triangulaire, et porte trois plaques de fondation en fonte ornées de festons. Au-dessus, trois dauphins en fonte approvisionnent en eau le bassin par leur bouche. Adossée, leur queue relevée soutient une grande vasque portant un chandelier d'eau et deux autres vasques plus petites, également en fonte. Un jet d'eau sommital retombe dans le bassin supérieur qui se déverse progressivement jusqu'au bassin de pierre. Les abords sont protégés de la circulation par des bornes, cerclées de fer et reliées par une chaîne. 7 bornes sont en pierre et 3 en fonte.

Murs grès pierre de taille
fonte badigeon
fer
Plans plan régulier
Typologies fontaine circulaire, fontaine d'ornement avec statue
Techniques fonderie
Représentations ornement architectural, dauphin, feston
Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1996/04/04
Précisions sur la protection

Ensemble de 8 fontaines

Références documentaires

Bibliographie
  • Société d'Histoire de Remiremont. Remiremont. Histoire de la ville et de son abbaye. Vagney, G.Louis 1985.264P, Ill. Plan.

    Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : C REM
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa