Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine - abreuvoir

Dossier IA88031000 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellations Fontaine de Neptune, Grande Fontaine, Fontaine Stanislas
Dénominations fontaine, abreuvoir
Aire d'étude et canton Vosges - Bruyères
Adresse Commune : Bruyères
Adresse : place Stanislas

La fontaine Stanislas de Bruyères, aussi appelée la Grande Fontaine ou Fontaine de Neptune, a été érigée en 1788 par Jean-Baptiste Mougeot selon la mention inscrite. Les 4 gravures des médaillons sont effacées aujourd'hui. En 1978, les textes suivants sont relevés sur 3 plaques :

- plaque au sud : "Cette fontaine / amenée des montagnes voisines / a été / élevée décorée conservée à l'utilité des citoyens / et / l'embellissement de la ville / par les officiers municipaux / l'an de N.S. MDCCLXXXVIII" ;

- plaque à l'ouest : "Ce terrain / autrefois montueux marécageux / a été / aplani desséché bâti / sous le règne / de Louis le Bien aimé / par les propriétaires / des édifices / élevés sur cette place / en / MDCCLXX" ;

- plaque au nord : "Cette place / destinée aux foires du bétail / principal objet / du commerce des Vosges / a été / circonscrite plantée ombragée / afin / de réunir en un même lieu / l'agréable à l'utile" ;

- plaque à l'est : non relevée.

Vers 2010, 4 plaques commémoratives ont été fixées sur les médaillons, avec quelques différences.

- plaque à l'est : "La 4e année du règne de / Louis XVI, François / Georgel Clerc, secrétaire / du feu roi de Pologne, étant maire royal, / échevin Jean-François / Didiergeorges, trésorier / Joseph Breton, Joseph / Besdel procureur du roi, / greffier Joseph Gérardin. / Ce monument confié au / soin de Jean-Baptiste Mougeot / a été érigé et fini / le 26 septembre 1788"

La statue sommitale est un remploi antérieur, qui a été trouvée à proximité dans la forêt selon une tradition orale.

Selon les archives (AD88 - 2O82/9), en 1804, le bassin de la Grande Fontaine de la Grande Place a un besoin urgent de réparation. En 1811, 4 bassins en pierre de taille lui sont fournis par Francois Poutécaille, maçon patenté à Bruyères. En 1830, la conduite en tuyaux de bois est remplacée par une file en tuyaux de fonte sur 343 m, selon les plans de Charles Beaurain, architecte à Epinal, par Jean-Baptiste Miche et Poignon, entrepreneurs pour 3436frcs. La fonte provient des forges de Muel frères à Sionne (dia 54mm).

Remploi
Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle , porte la date
Principale : 1er quart 19e siècle, 2e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1788, porte la date
1804, daté par source
1811, daté par source
1830, daté par source
Auteur(s) Auteur : Mougeot Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Mougeot

Jean-Baptiste Mougeot intervient en 1788 à Bruyères, sur la fontaine de la Place Stanislas.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
signature
Auteur : Poutécaille Francois,
Francois Poutécaille

Francois Poutécaille, mâcon patenté à Bruyères au début du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maçon, attribution par source
Auteur : Beaurain Charles François,
Charles François Beaurain (1793 - 1853)

Charles François Beaurain est né en 1793 et est mort en 1853 à Epinal. Bachelier ès Lettres, il est le fils de Jean-Charles Beaurain (architecte).

Il est architecte à Épinal (1827-1851 au moins), inspecteur des chemins vicinaux du canton d’Épinal (1827-1831), architecte de l'arrondissement d’Épinal (1827-1851), et professeur de dessin au collège d’Épinal (1829-1853).

Il est également peintre et aquarelliste, chevalier de la Légion d'honneur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Miche Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Miche

Jean-Baptiste Miche est entrepreneur dans la première moitié du 19e siècle. Il intevient notamment à Bruyères (1830).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Poignon,
Poignon

Poignon est entrepreneur dans la première moitié du 19e siècle. Il intevient notamment à Bruyères (1830).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Muel Claude et Florentin, dit(e) Muel Frères,
Claude et Florentin Muel , dit(e) Muel Frères

L'usine métallurgique du Martinet à Sionne a été bâti à l'emplacement d'un moulin, en 1605 par Jean Coppin, marchand de Nancy et fermier de la forge de l'abbaye Mureau. Elle est sans doute détruite pendant la guerre de Trente ans puis reconstruite dans la 2e moitié 17e siècle, puis probablement au 18e siècle. Joseph Laurent Certain, propriétaire depuis 1748, la revend en 1793 aux frères Florentin et Claude Muel. Propriété de la "Société Bourgeois et Cie", elle ferme ses portes en 1850. (cf IA88000311).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, attribution par source

La fontaine Stanislas de Bruyères est composée d'un grand bassin carré en grès rose, cerclé de bande de fer, et dont les angles sont à pans coupés. Deux barres de fer sont également placées sous les deux jets d'eau, pour y poser un seau à remplir. Au centre, la colonne d'alimentation porte quatre médaillons de fondation, et est surmontée d'un obélisque sculpté en bas-relief. Au dessus, une statue d'un personnage debout, avec une inscription illisible sur le socle, est un remploi.

Murs grès pierre de taille
Plans plan carré régulier
Couvrements
Typologies fontaine d'ornement avec statue
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations ornement végétal, chute, fleur, guirlande, obélisque, noeud, ruban, oiseau, trident, feuillage, caducée, hache, corne d'abondance, fruit, ancre, blé, râteau, faucille, panier, lyre, tambour, livre, globe, marteau, équerre, compas, médaillon, tête d'homme, enfant, draperie, poisson
Précision représentations

A l'origine, les 4 médaillons étaient surmontés d'une fleur en ferblanterie (?) dont deux subsistent. Ils étaient également flanqués de guirlandes (disparues) visibles sur les cartes postales anciennes.

L'obélisque est sculpté en bas-relief sur ses 4 faces de chutes d'objets :

- face à l'est : chute d'objets marins : nœud, oiseau marin, trident, filets, poissons, nasse, feuillage.

- face au nord : chute d'objets de l'abondance : nœud, caducée, couteau, hache, faisceaux, bloc de pierre sculpté de lettre (F, B et M) encordé, corne d'abondance, fruits, fleurs, feuillage, ancre.

- face à l'ouest : chutes d'objets de l'agriculture : nœud, gerbes de blé, râteau, faucille, fléau, panier, roues, poids, poire, feuillage.

- face au sud : chute d'objets des arts et des sciences : nœud, lyre, bombarde, tambourin, feuillage, livre, globe, marteau, équerre, compas, médaillon avec un profil d'homme.

La statue sommitale figure un personnage debout, déhanché, le bras gauche en l'air (main manquante). Potelé et les joues rondes, il est nu hormis une bandoulière et une draperie qui passe sur son épaule droite, ses reins, s'envole jusqu’au bras gauche et retombe au sol. Elle représente selon la traduction locale Neptune ; on a donc placé dans sa main droite un trident de fer.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa