Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme, puis mairie-école n°11

Dossier IA88031798 réalisé en 2018
Destinations mairie, école
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Dompaire - Dompaire
Adresse Commune : Bouzemont
Adresse : 5 Grande Rue
Cadastre : 2018 B 131

La ferme n°11 de Bouzemont est un construction établie par Alexandre Henriot (instituteur) en 1823 selon la mention de la pierre de fondation située entre les portes piétonne et charretière : "ANNO 1823 LUDO/VICO XVIII REGNEN/[…] EXSTRUXIT / ALEXIUS HENRIOT".

La maison est acquise par la municipalité pour 5200 francs en 1827, afin de servir d’école et de maison commune. Cette acquisition fait suite à un projet de construction sur la place de l’Eglise. Toutefois, mais l’architecte missionné François Grillot ayant reconnu l’impossibilité de l’intention, a confirmé après visite que la maison d’Alexis Henriot, était tout à fait convenable à la destination, et plus avantageuse qu’un bâtiment neuf. (sources : AD88 - 2 O 74/8)

L’édifice est réparé en 1835 par Joseph François, charpentier pour 308 francs. Il agrandit alors la salle d’école qui est trop petite pour les 50-60 élèves, par la prise de 2,20m sur la grange et une écurie. Une fenêtre supplémentaire est percée dans le mur ouest à côté de celle existante, le plâtre des murs et plafond sont refaits, et des bancs et tables sont achetés. Le mobilier scolaire et les planchers sont également réparés en 1879 pour 770 francs, grâce à une subvention de 370 francs accordée par l’Inspection Académique. (sources : AD88 - 2 O 74/8)

Une plaque commémorative indique également qu'il s'agit de la maison natale de Dom Joseph Pothier en 1835 : "ICI EST NE LE 5 Xbre 1835 / DOM JOSEPH POTHIER / RESTAURATEUR / DU CHANT DE L'EGLISE".

La partie agricole abrite aujourd'hui la mairie, et le logis est loué.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle , porte la date, daté par source
Secondaire : 2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle , daté par source, porte la date
Dates 1823, porte la date
1827, daté par source
1835, porte la date, daté par source
1879, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Henriot Alexandre, dit(e) Alexis,
Alexandre Henriot , dit(e) Alexis

Alexandre Henriot, aussi appelé Alexis, est propriétaire à Bouzemont au début du 19e siècle et ancien instituteur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, commanditaire, signature
Personnalité : Pothier Joseph,
Joseph Pothier (7 décembre 1835 - 8 décembre 1923)

Dom Joseph Pothier est né en 1835 à Bouzemont. Abbé de l'ordre de saint-Benoit à l'abbaye de Saint-Wandrille, et philologue, il est reconnu en tant que restaurateur du chant grégorien.

"Joseph Pothier naît le 7 décembre 1835. Le père de Dom Pothier est dévoué à sa commune et son église. Il est instituteur, secrétaire de mairie, premier chantre de la paroisse et sacristain. La mère de Dom Joseph Pothier, Thérèse Viriot, est fileuse. Joseph Pothier aura une sœur, Marie-Louise décédée à l’âge de 16 ans ainsi qu’un frère, Alphonse de quatre ans son cadet qui deviendra moine de l’abbaye de Solesmes". (sources : Abbé Jean-Pierre Vuillemin. Dom Pothier et le chant Grégorien, dans Le petit Placide. Publié le 3 Octobre 2012. http://www.lepetitplacide.org/article-dom-pothier-et-le-chant-gregorien-110836603.html (consulté le 09 10 2018).

Musicographe. - Compositeur-adaptateur. - Moine de l'Abbaye Saint-Pierre de Solesmes (1859), sous-prieur de Solesmes (1862-1863 et 1866-1893), prieur de l'Abbaye de Saint Martin de Ligugé (1893-1895), abbé de Saint Wandrille de Fontenelle (1898-1901). - Président de la Commission pontificale pour l'édition vaticane des livres liturgiques grégoriens (1904-1913). ISNI 0000 0001 0884 6068.

Il meurt le 8 décembre 1923 à Conques, Belgique.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
habitant célèbre, attribution par source
Auteur : François Joseph,
Joseph François

Joseph François est charpentier à Bouzemont dans la première moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
charpentier, attribution par source

La ferme, mairie-école n°11 de Bouxières-aux-Bois est située le long de la Grande Rue, au sud du village, en conséquence la façade antérieure sur la rue est orientée au nord-est. Mitoyen, le bâtiment était composé à l’origine de trois travées avec une étable, une grange et un logis en profondeur, au-dessus d’une cave haute accessible depuis l’usoir.

On entre dans le logement en passant par la porte piétonne à imposte vitrée dont la menuiserie forme un décor de chevrons, et qui s’ouvre probablement sur l’escalier menant aux chambres à l’étage. L’aménagement intérieur a été modifié en 1835 par la création d’une salle d’école dans l’espace de la grange et de l’étable. Cette partie est actuellement utilisée par la mairie.

La structure de plan rectangulaire est construite en moellons de grès enduits, et les encadrements des ouvertures sont en pierre de taille, à linteau segmentaire délardé. L’ensemble est abrité par une charpente de bois à longs pans, couverte de tuiles mécaniques.

Murs grès moellon enduit
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, comble à surcroît, sous-sol
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans

Références documentaires

Bibliographie
  • Les Vosgiens célèbres. Dictionnaire biographique illustré / sous la dir. de Albert Ronsin, édigé par Albert Ronsin, Pierre Heili, Georges Poull, Jean-François Michel, Marie-Thérèse Fischer, Gérard Fischer. Vagney : Éditions Gérard Louis. 1990.

    Les Vosgiens célèbres
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa