Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°7

Dossier IA88031839 réalisé en 2018
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Dompaire - Dompaire
Adresse Commune : Saint-Vallier
Adresse : 11 Grande Rue
Cadastre : 2018 ZA 55

La ferme n°7 de Saint-Vallier semble avoir été établie au début du 18e siècle, selon la mention "IPI CG 1723" sculptée sur le linteau de la porte piétonne. La mention "IPI" pourrait faire référence à Jean Petit Jean, habitant de la commune à cette époque (cf. Médy, Dominique. Une ferme du début du XVIIIe siècle à Saint-Vallier. JEV 2011).

Des modifications postérieures ont été apportées, notamment l'ajout d'une maison de manouvriers accolée au nord (détruite) dans la première moitié du 19e siècle, et la création de baie au début du 20e siècle.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle , porte la date
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle, 1er quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1723, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Petit Jean Jean,
Jean Petit Jean

Jean Petit Jean est habitant à Saint-Vallier au début du 18e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, (?), signature

La ferme n°7 de Saint-Vallier est située au centre du village, en bordure de la Grande Rue qui s’élargie à cet endroit formant une placette, près de l’Eglise et du cimetière. Non mitoyenne, elle est composée de trois travées avec un logis de part et d’autre de la grange. Une maison de manouvriers était accolée au nord, dont seule la façade antérieure subsiste aujourd’hui.

On entre dans la ferme en passant par la porte charretière ou la porte piétonne qui s’ouvrent toutes les deux dans l’avant-grange, qui prend la forme d’un charri. Cet espace de circulation est délimité par deux arcs en plein-cintre, et dessert la grange, les deux logements, les chambres à l'étage qui sont accessibles par un escalier en bois. Le logis au nord est conçu en profondeur avec d’un poêle s’ouvrant sur la rue, d’une cuisine derrière avec une cheminée dans l’angle contre le mur pignon, et d’une chambre au-dessus. Celui au sud n’est probablement constitué que d’une cuisine. Dans les deux cas, le logement est tourné vers le nord-ouest, vers l’usoir et la rue, vers l'Eglise ; tandis que les étables sont orientées vers le soleil et la vallée qui s’étend à l’Est. Des greniers surmontent l’ensemble.

La structure est construite en moellons de grès enduits. Les encadrements des baies sont en pierre de taille à linteau segmentaire délardé avec une agrafe, hormis la baie de la chambre reprise en briques de laitier. Le bâtiment est abrité par une charpente de bois à longs pans, couverte de tuiles mécaniques.

Murs grès moellon enduit
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente
Typologies Ferme à charri, Ferme à double logis
Techniques sculpture
Représentations ornement architectural, agrafe, croix de Lorraine, entrelacs, Vierge à l'Enfant, étoile, croix
Précision représentations

La façade antérieure est ornée d’une association de symboles chrétiens et apotropaïques. L'encadrement de la porte piétonne est mouluré, et son linteau daté sous l'imposte vitrée est sculpté d'un entrelacs. L'ensemble est surmonté d'une niche avec un culot abritant une statuette de la Vierge à l'Enfant en céramique. L’encadrement de la porte charretière est chanfreiné et son agrafe est sculptée d'une swastika à 3 branches (triskèle). Au-dessus, sur l'encadrement de la petite baie, trois étoiles à 8 branches sont tracées à la craie (?) rouge.

Le petit jour éclairant les combles du pignon nord forme une Croix de Lorraine, évoquant le régionaliste de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle.

Références documentaires

Bibliographie
  • MEDY, Dominique. Une ferme du début du XVIIIe siècle à Saint-Vallier. In : Journées d'études vosgiennes (14-16 octobre 2011 ; Dompaire). Le pays de Dompaire. Epinal : Fédération des sociétés savantes des Vosges, 2012. p. 435-442 : ill.

    Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa