Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°36

Dossier IA88031816 réalisé en 2018
Parties constituantes non étudiées bassin
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Dompaire - Dompaire
Adresse Commune : Gugney-aux-Aulx
Lieu-dit : Flavaucourt
Adresse : route Départementale n°10 de Mirecourt à Girecourt-sur-Durbion
Cadastre : 2018 C 22

La ferme n°36 de Gugney-aux-Aulx, dite, ferme de Flavaucourt était autrefois une cense-fief (Gley, Gérard. Géographie, physique, industrielle, administrative et historique des Vosges. Epinal 1870). Elle aurait servi de relais de chevaux pour la forteresse de Châtel-sur-Moselle (source orale). Les bâtiments remontent au moins au 18e siècle, avec des modifications postérieures, notamment l'agrandissement du logis à l'ouest. A la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, la ferme de Flauvaucourt est exploitée par la famille Ricard, et leurs domestiques (environ 5 à 7 habitants). Suite à un incendie vers 1950, le logis principal a été rénové, l'annexe agricole et l'égayoir (pédiluve pour chevaux) dans la cour ont été détruits.

Période(s) Principale : 18e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 3e quart 20e siècle , daté par tradition orale

La ferme n°36 de Gugney-aux-Aulx, dite de Flavaucourt est située à l’Est du village, isolée, le long de la route département n°10.

Le site de Flavaucourt est composé de deux fermes accolées : l'une avec un grand logis en largeur, une grange et une étable ; l'autre d’une cuisine avec une grange et une grande cave. Un pigeonnier se trouvait sous la toiture au-dessus de la grange Est. L'annexe agricole fermant la cour au sud était composée d'une grange et d'une étable avec des réduits à cochons à l'arrière (détruite). Un égayoir (pédiluve pour chevreaux de plan rectangulaire) se trouvait à côté de cette annexe. Le cadastre de 1842 figure un four à pain saillant dans la façade antérieure qui a certainement été détruit et remployé lors de la construction de la chambre attenante : la pierre en demi-lune d'entrée du four est remployée dans le mur du couloir avec un placard derrière. Les baies du logis ont été dénaturées.

La structure de plan rectangulaire est construite en moellons de grès enduits, et les encadrements des ouvertures sont en pierre de taille à linteaux droits et segmentaires délardés. L’ensemble est abrité par une charpente de bois à longs pans avec croupes, couverte de tuiles mécaniques, de tuiles creuses et de plaques de ciment amiante.

Murs grès moellon enduit
Toit tuile mécanique, ciment amiante en couverture, tuile creuse
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, sous-sol, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies Ferme à double logis

Annexes

  • Extrait des recensements de la population de la Ferme de Flavaucourt à Gugney-aux-Aulx entre 1886 et 1936 (sources : AD88 – 6M782) :

    Relevés des habitants de la Ferme de Flavaucourt à Gugney-aux-Aulx entre 1886 et 1936 (sources : AD88 – 6M782) :

    1886 : Léontine Didier, Veuve Ricard (42 ans) cultivatrice, habitant avec son fils Albert Ricard (18 ans), et leurs 4 domestiques : Charles Vautrin (36 ans) Alfred Bourdon (20ans, étranger), Ernest Didelot (17 ans), Amélie Lecomte (44 ans) et sa fille Joseph Valantin (8 ans).

    1896 : Léontine Didier, Veuve Ricard (52 ans) cultivatrice, habitant avec son fils Albert Ricard (28 ans) cultivateur, sa fille Marie Ricard (22 ans) et leurs 3 domestiques : Julien Mangeot (45 ans), Alfred Gornet (18 ans), Maurice Chenal (28 ans, Italien).

    1901 : Léontine Didier, Veuve Ricard (57 ans) cultivatrice, habitant avec son fils Albert Ricard (33 ans) cultivateur, leurs 3 domestiques : Julien Pausiot (34 ans), Edouard Vichard (35 ans), Léon Aptel (16 ans) et le marcaire : Maurice Chenal (33 ans, Italien).

    1906 : Léontine Didier, Veuve Ricard (née en 1843 à Villers) cultivatrice-propriétaire, habitant avec son fils Albert Ricard (né en 1868 à Gugney) cultivateur, leurs 3 ouvriers agricoles : Eugène Tischler (né en 1864 à Magdegney), Charles Jacques (né en 1861 à Damas), Bernard Benz (né en 1877 à Atzeuveille, étranger Badois).

    1911: Albert Ricard (né en 1868 à Gugney) agriculteur, habitant avec sa femme Emilienne Husson (né en 1878 à Gugney et leurs 3 domestiques : Charles Geigonne (né en 1885 à Rapey), Léon Royer (né en 1887 à Vaubexy), Paul Hem (né en 1896 à Epinal).

    1921: Albert Ricard (né en 1868 à Gugney) cultivateur, habitant avec sa femme Emilienne Ricard (né en 1878 à Gugney et leurs 4 domestiques : Paul Hem (né en 1896 à Epinal), René Petit (né en 1901), Fernand Laheurte (né en 1904), Léontine Barbe (née en 1906)

    1931: Albert Ricard (né en 1868 à Gugney) cultivateur, habitant avec sa femme Emilienne Ricard (né en 1878 à Gugney et leurs 3 domestiques : Paul Hem (né en 1896 à Epinal), René Petit (né en 1901 à Rebainville) et Léontine Barbe son épouse (née en 1906 à Fraize) et leur 4 enfants : André (né en 1923), René (né en 1925), Marcelle (née en 1929) et Georges (né en 1930).

    1936: Albert Ricard (né en 1868 à Gugney) cultivateur, habitant avec sa femme Emilienne Ricard (né en 1878 à Gugney et leurs 3 domestiques : Paul Hem (né en 1896 à Epinal), René Petit (né en 1901 à Rebainville) et Léontine Barbe son épouse (née en 1906 à Fraize) et leur 6 enfants : André (né en 1923), René (né en 1925), Marcelle (née en 1929), Georges (né en 1930), Suzanne (née en 1933) et Marceline (née en 1934).

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa