Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°35

Dossier IA88031472 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Bulgnéville - Bulgnéville
Adresse Commune : Dombrot-sur-Vair
Adresse : 85 rue Perrière (de la)
Cadastre : 2017 A 341

La ferme a été construite au cours du 2e quart du 19e siècle, selon la date "1832" sculptée sur l'agrafe de l'encadrement de la porte charretière. La partie ouest a été modifiée dans la seconde moitié du 20e siècle, remplaçant probablement un logis par une remise.

Le décor des portes charretière et piétonne est semblable à celui d'une autre ferme dans la rue, et a été réalisé par un sculpteur venant certainement de Sandaucourt, où 7 ornements sculptés en façade sont de même facture, réalisés entre 1830 et 1847.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , porte la date
Secondaire : 2e moitié 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1832, porte la date

La ferme est située à l'extrémité ouest de Dombrot-sur-Vair, le long de la voie menant vers Sandaucourt. La ferme est composée de manière atypique : trois travées sont visibles en façade antérieure, sur la rue, au nord : une grange, un atelier (ou un logis), une remise qui initialement devait être une étable. Toutefois, un autre logis a été placé en façade postérieure, sur le jardin, au sud. On y accède par un couloir s'ouvrant par une porte piétonne en façade antérieure, à gauche de la porte charretière.

Murs grès moellon enduit
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
Typologies Ferme à double logis
Techniques sculpture
Représentations agrafe, ornement architectural, coupe, fleur, coquille, soleil sainte
Précision représentations

L'encadrement de la porte charretière est munie de moulures à la hauteur des chapiteaux et d'une agrafe sculpté d'un cartouche daté "1832" et d'un soleil avec un visage.

Le linteau de la porte piétonne possède une agrafe ornée d'un bouquet de fleurs dans une coupe. Il est surmonté d'une corniche moulurée et d'une niche dont le cintre présente un motif de coquille. Elle abrite une statuette en pierre d'une femme drapée, les cheveux longs dénoués, avec une cruche dans les mains, qui pourrait correspondre à La Samaritaine ou à sainte Marie-Madeleine.

architecture rurale du canton de Bulgnéville 88

implantation parallèle
mitoyen oui
flint droit
flintcha cintré
mlint grès, ciment
porte piétonne oui
flint2 non applicable
travée 3
flamande non
pans de bois non applicable
date 1832
observation Logis au sud
chaine d'angle chaine d'angle
seuil non applicable
mobilier non vu
oculus oculus sous la toiture
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa