Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°25

Dossier IA88030596 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées fontaine, puits
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Bulgnéville - Bulgnéville
Adresse Commune : Suriauville
Lieu-dit : Adresse : 29 rue Paquis (du)
Cadastre : 2015 ZA 42

La ferme n°25 possède une structure qui remonte au 1er quart du 19e siècle, selon la mention portée du la cheminée " M ? AFM / L'AN / 1806, avec des modifications postérieures. Cette maison a été l'habitation de Sœur Mathilde Raclot (1814-1911).

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle , porte la date
Dates 1806, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Raclot Mathilde, dit(e) Sœur Mathilde,
Mathilde Raclot , né(e) Raclot , dit(e) Sœur Mathilde (9 février 1814 - 20 janvier 1911)

Sœur Mathilde Raclot (1814-1911) fut religieuse de l'Institut de l'Enfant Jésus, dit de Saint-Maur. Elle quitta la France en 1852 pour commencer la mission de la Malaisie. Puis elle fut la première religieuse à entrer au Japon en 1872 où elle y fonda l'école Futaba à Yokohama. Elle prie particulièrement soin des jeunes femmes et des orphelins. En 2014, elle a été sélectionnée dans la liste des femmes intronisées au Panthéon des femmes célèbres de Malaisie (Singapore Women's Hall of Fame).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
habitant célèbre, attribution par tradition orale

La ferme n°25 est implantée parallèlement à la rue, au sud du village. Mitoyenne, elle est composée de 4 travées : une étable de part et d'autre de la grange et un logis en profondeur. La cuisine donne sur la rue, tandis que le poêle et une chambre prennent le jour par le mur pignon. A l'arrière, une seconde cuisine s'ouvre sur le jardin. Des chambres sont aménagées à l'étage et accessibles par un escalier droit en bois placé dans l'axe de la porte piétonne. Une cave haute et voutée est creusée sous la cuisine. On y entre par l'usoir et par la cuisine par un escalier en vis en pierre de taille. Ce logis a conservé la cheminée de pierre de taille sculptée et datée (1806), son cendrier et placards, son placard-chauffant, un petit placard sous la baie du poêle, la pierre à eau sous la fenêtre avec un puits dont la pompe à eau à bras à disparue. Une alcôve se trouvait sous l'escalier, mais elle s'ouvrait dans l'étable, pas dans la cuisine (pour le commis). Le poêle et la chambre communiquent avec cette étable par deux petites ouvertures (pour surveiller les bêtes). A l'avant de l'étable, une fontaine est alimentée par un second puits.

Dans la grange, un manège à chevaux pour battre le foin a été installé puis détruit. Puis un système de levage des charriots appelé "croix de Lorraine", actionné par un treuil, avec un balancier mobile (détruit) a été remplacé par une griffe à foin.

En façade antérieure, les encadrements en pierre de taille des baies du logis sont à linteau segmentaire délardé. Celles des étables sont à linteau droit et la porte charretière est en anse de panier avec une agrafe.

Murs grès moellon enduit
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
Typologies Ferme à double logis
Techniques sculpture
menuiserie
Représentations ornement architectural, chevron, coeur
Précision représentations

L'encadrement de la porte charretière est munie d'une agrafe. Les deux portes d'étable sont ornées de chevrons. La porte charretière est percée d'un petit jour en forme de losange. Dans la cuisine, le manteau de la cheminée est sculpté d'un cœur. De fausses chaines d'angles harpées sont peintes.

architecture rurale du canton de Bulgnéville 88

implantation parallèle
mitoyen oui
flint segmentaire délardé
flintcha anse de panier
mlint grès
porte piétonne oui
flint2 droit
travée 4
fonction travée EGEC/P
flamande non
pans de bois non applicable
date 1806
observation Ferme à double logis avec 2e logis à l'arrière. cave voutée sous la cuisine accessible depuis l'usoir et depuis la cuisine par un escalier en vis en pierre de taille. Logis en profondeur (cuisine, poêle, chambre, cuisine). Le poele et la chambre communiquent avec l'étable par deux petites ouvertures. Deux étables. fontaine dans l'étable de droite alimentée par un puits. Dans la grange, se trouvait un manège (détruit), puis une "croix de Lorraine" avec un balancier mobile (détruit) remplacée par une grille à foin.
chaine d'angle fausse chaine d'angle
seuil non applicable
mobilier cuisine : cheminée (datée), placards, pierre à eau sous la fenêtre, puits avec pompe à eau à bras (disparue). Poêle : placard chauffant avec petit poêle et barre de séchage. Étable de droite : alcôve sous la montée d’escalier (pour le commis), bassin de fontaine alimenté par un 2e puits. Grange : manège (détruit)
oculus non

Références documentaires

Documents figurés
  • collection particulière. "Carte à la mémoire de Soeur Mathilde"

    Carte à la mémoire de Soeur Mathilde collection particulière
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa