Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°18

Dossier IA88031498 réalisé en 2017

Fiche

Œuvres contenues

Voir

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Bulgnéville - Bulgnéville
Adresse Commune : Hagnéville-et-Roncourt
Lieu-dit : Hagnéville
Adresse : 9 rue Saint-Pierre
Cadastre : 2017 A 154 ; 2017 A 152

La ferme semble remonter au début du 17e siècle, selon la date "1616" gravée sur la niche située au centre du pignon ouest. De nombreuses modifications ont été apportées postérieurement à cette demeure seigneuriale au fil des siècles, notamment un agrandissement par l'ajout d'un corps de bâtiment accolé à l'ouest (la niche ayant probablement été déplacée).

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle , porte la date
Secondaire : 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1616, porte la date

La ferme est située à l'entrée ouest de Hagnéville. Placée perpendiculairement à la rue principale, elle s'ouvre au nors-ouest sur une placette qui lui sert d'usoir. Elle est composée de deux corps, celui au nord-ouest est couvert d'une toiture a longs pans avec deux croupes à forte pente. Il a été complété par un logis accolé au sud-est. Un contrefort matérialise cette séparation en façade nord.

Les relevés faits en 1996 mentionnent à l'intérieur, dans le grenier, une cheminée qui avait conservé des piédroits en forme de colonnes cannelées engagées (h=169), le manteau avait disparu. Le logis comportait aussi une table (l=123, p=52.7, h=68), un buffet à deux vantaux flanque trois tiroirs centraux (l=156, p=65.5, h=84.5). La cuisine était couverte d'un plafond à la française, et munie d'une canonnière double (l=43, h=20) et d'un oculus (l=46, h=37.5) en remploi. Dans la chambre, une table pétrin (maie) en chêne provenait d'Aulnois (l=152, p=65.5, h=73.5).

Murs grès moellon enduit
Toit tuile mécanique, ciment amiante en couverture
Plans plan régulier
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies Ferme à double logis
Techniques sculpture
menuiserie
Représentations ornement architectural, coeur, blason Vierge
Précision représentations

Les encadrements des deux baies sous la toiture sont chanfreinés. Au centre du mur pignon ouest, une niche datée "1616" avec un arc en accolade, abrite une statuette en bois peinte d'une Vierge les mains jointes en prière. En façade nord-ouest, le linteau de la baie de l'étage est sculpté d'un blason portant une bande surmontée d'un lambel à un pendant.

Un cadran solaire portant des chiffres est orné d'un cœur (stylet manquant). En façade sud, une baie à encadrement moulurée a été transformée en porte. Il existe aussi une porte piétonne surmontée d'une imposte distincte donc les encadrements sont également moulurés.

architecture rurale du canton de Bulgnéville 88

implantation perpendiculaire
mitoyen oui
flint droit
flintcha droit
mlint bois, grès
porte piétonne oui
flint2 mouluré
travée non applicable
flamande non
pans de bois non applicable
date 1616
observation non applicable
chaine d'angle non applicable
seuil non applicable
mobilier non vu. Les relevés faits en 1996 mentionne à l'intérieur, dans le grenier, une cheminée qui avait conservé des piédroits en forme de colonnes cannelées engagées (h=169), le manteau avait disparu. Le logis comportait aussi une table (l=123, p=52.7, h=68), un buffet à deux vantaux flanque trois tiroirs centraux (l=156, p=65.5, h=84.5). La cuisine était couverte d'un plafond à la française, et munie d'une canonnière double (l=43, h=20) et d'un oculus (l=46, h=37.5). Dans la chambre, une table pétrin (maie) en chêne provenait d'Aulnois (l=152, p=65.5, h=73.5).
oculus jours rectangulaires sous la toiture
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa - Monin Jean-Claude - Lejuste Jean-Marc
Jean-Marc Lejuste

Jean-Marc Lejuste a notamment réalisé des études de pré-inventaire sur le canton de Bulgnéville.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.