Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°14

Dossier IA88031900 réalisé en 2019
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Dompaire - Dompaire
Adresse Commune : Bocquegney
Adresse : 90 rue de la Gare
Cadastre : 2019 B 459

La ferme n°14 de Bocquegney est édifiée à l'emplacement d'une ferme préexistante (visible sur le plan de 1841 - AD88 3P5003), en 1845 selon la date gravée sur l'agrafe de la porte charretière est. Trois agrandissements de la partie agricole sont réalisés progressivement dans la seconde moitié du 19e siècle et au début du 20e siècle. Elle appartenait à la famille Grandvallet (sources orales), cultivateurs importants. L'habitation principale a été réhabilitée au début du 21e siècle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Principale : 2e quart 19e siècle , porte la date
Secondaire : 1er quart 21e siècle , daté par tradition orale
Dates 1845, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Grandvallet Albert,
Albert Grandvallet

Albert Grandvallet (né en 1862) est habitant et cultivateur à Bocquegney, avec sa femme Hortense (née en 1873 à Hennecourt) cultivatrice et leur deux enfants Élisabeth (née en 1894) et Pierre (né en 1897). Ils hébergent en 1911 deux domestiques de culture : Athanase Del (né en 1865 à Uzemain) et Félicien Mathieu (né en 1877 à Raon-aux-Bois) (sources : AD88 6M607)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, attribution par tradition orale

La ferme n°14 de Bocquegney est située à l'entrée sud du village, parallèlement à la rue principale. Elle est initialement composée de trois travées de plan, avec un logis de part et d'autre de la grange. Celle-ci prend la forme d’un "charri" : un espace de distribution est fermé par deux portes charretières cintrées.

Le logis nord en profondeur est construit au-dessus d'une cave haute accessible depuis l'usoir, avec une étable à l’arrière. Une chambre a été ajoutée dans l'alignement de la façade antérieure. L’ensemble est surmonté de trois chambres et d’un pigeonnier dans les combles. Le logis sud, initialement constitué d'une seule pièce a été agrandi par l'ajout d'une pièce prise dans l'espace de la grange constituée par une cuisine et un four à pain saillant dans l'étable derrière. Elle communique avec une seconde grange. Une grange supplémentaire est accolée à ce pignon, suivie d'une remise en appentis, complétées d'un hallier à l'arrière.

Une ancienne machine agricole (butteuse à pomme de terre) est déposée sur l’usoir qui est partiellement séparé de la rue (hormis devant les portes charretières) par un mur de clôture qui s’ouvre par un portail, flanqué de deux marronniers. Il délimite également un jardin enclos devant le logis nord.

Murs calcaire moellon enduit
grès pierre de taille
béton parpaing de béton
bois pan de bois
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, comble à surcroît, sous-sol
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
appentis
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit
Typologies Ferme à double logis, Ferme à charri
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations ornement architectural, agrafe ornement géométrique, ornement végétal
Précision représentations

La porte piétonne est partiellement vitrée et protégée d'une grille en fonte. Son encadrement est mouluré et surmonté d'une marquise. Celui des deux portes charretières cintrée est orné d'une agrafe sculptée d'une perle et de chapiteaux moulurés et cannelés. Les niveaux sont soulignés d'un bandeau, et la toiture est soulignée d'une corniche en pierre de taille. De faux-soubassement en pierre de taille sont tracés dans l'enduit.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa