Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°11

Dossier IA88030702 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Bulgnéville - Bulgnéville
Adresse Commune : Saint-Ouen-lès-Parey
Lieu-dit : Parey
Adresse : 2 rue Louvière (de la)
Cadastre : 2015 AB 25

La ferme n°11 de Saint-Ouen-lès-Parey possède une structure qui pourrait remonter au 1er quart du 18e siècle, selon la date gravée "1726" sur le linteau de la porte piétonne. De nombreuses modifications ont été réalisées postérieurement.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle , porte la date
Dates 1726, porte la date

La ferme n°11 est implantée parallèlement à la rue principale de Parey, en retrait, à l'extrémité du village. La façade antérieure est composée de 3 rains avec deux logis de part et d'autre de la grange. Les habitations sont en largeur, avec les cuisines et les poêles prenant le jour sur la rue. Celui de droite a été quasiment entièrement détruit lors de l'installation du bâtiment de la menuiserie (poêle et cheminée). Seule subsiste la baie de cuisine avec sa pierre à eau.

Le logis de gauche a été conservé hormis le percement des ouvertures de l'atelier actuel. La porte piétonne d'origine qui est surmontée d'une niche sculpté et datée, a été bouchée. On y a placé un cendrier avec potager en pierre de taille. La cheminée possède un manteau sculpté, une taque lisse au sol et elle est accompagnée d'un petit placard. La pierre à eau initialement sous la baie a été détruite. Dans le poêle, le placard-chauffant date du 19e siècle. Derrière un couloir et un escalier mènent aux deux chambres de l'étage.

Deux étables se trouvaient à l'arrière des logis.

Un troisième logis a été installé à l'arrière de l'habitation de gauche. Il s'ouvrent sur le mur pignon et est composé d'une cuisine, d'un poêle et d'une grange. Dans la cuisine, on peut encore voir la cheminée, une taque lisse en fer, un cendrier, les placards, l'escalier sous lequel se situait peut-être une alcôve, et la pierre à eau sous la baie. Le poêle est muni d'un placard-chauffant datant plutôt du 18e siècle. On accède dans la cuisine par une porte piétonne encore en place. Les encadrements des ouvertures sur le pignon sont à linteau droit, tandis que celles de la façade antérieure sont de plus à feuillures.

Les deux portes charretières de la grange centrale sont en plein cintre. Celle de la grange du 3e logis est dénaturée.

Murs grès moellon enduit
Toit ciment amiante en couverture, tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
Typologies Ferme à double logis
Techniques sculpture
menuiserie
Représentations ornement architectural, coeur enflammé, coquille, chevron, fleur, fleur de lys
Précision représentations

La porte piétonne du logis de gauche (murée) possède un linteau mouluré et gravé de la date "1720" et d'un cœur enflammé. Au-dessus, une niche présente une coquille sous une corniche soutenue par deux consoles. En façade latérale gauche, une porte piétonne est ornée de chevrons dans la partie haute. Le manteau de la cheminée de la cuisine centrale porte un décor de cartouche en relief orné d'une fleurette. Une fleur de lys a été gravée grossièrement par la suite au-dessus.

architecture rurale du canton de Bulgnéville 88

implantation parallèle
mitoyen non applicable
flint droit
flintcha cintré
mlint grès
porte piétonne oui
flint2 non applicable
travée 3
fonction travée non applicable
flamande non
pans de bois non applicable
date 1726
observation Ferme à trois logis, celui de gauche est détruit. Le poêle a été démoli lors de l'installation de l'atelier de menuiserie. logis centrale avec porte piétonne avec linteau daté 1726 et niche sculptée. baies à feuillures. ajout d'un 3e logis à l'arrière avec porte piétonne à chevrons en façade latérale.
chaine d'angle non applicable
seuil non applicable
mobilier cuisine de droite : pierre à eau, cheminée (détruite). cuisine centrale : cheminée ornée de fleurs, taque lisse au sol, pierre à eau (détruite), placards, cendrier avec potager en pierre de taille ajouté dans l'espace de la porte piétonne datée bouchée. Poêle centrale : placard-chauffant (19e siècle). Cuisine arrière : cheminée, placards, escalier, pierre à eau, taque lisse en fer, founeau. Poêle arrière : placards-chauffant (18e siècle).
oculus oculus au-dessus de la porte charretière.
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa