Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, maison forte n°15

Dossier IA88030687 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations ferme, maison forte, presbytère
Aire d'étude et canton Bulgnéville - Bulgnéville
Adresse Commune : Urville
Lieu-dit : Adresse : 3 rue Eglise (de l')
Cadastre : 2015 AA 93

L'ancienne maison forte qui a servi de presbytère au cours du 4e quart du 17e siècle selon la mention portée sur le pierre de fondation visible sur la tour d'escalier : "1677 / F.PELLETIER / PRETRE ET / CURE DE CE / LIEV". Ce curé Pelletier est sans doute un restaurateur du bâtiment, dont la structure est antérieure. Il l’occupa pendant 28 ans. La partie ancienne s'inscrit dans la série des cures fortifiées que l'on retrouve lors de la guerre de Trente ans (cf. Maisons de cure et presbytères anciens des Vosges, J-F Michel).

Incendié vers 1880, le logis est rebâti en partie (cf. Pré-inventaire), servant de ferme et de logis.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle , porte la date
Secondaire : 4e quart 19e siècle , daté par source , (?)
Dates 1677, porte la date
1880, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Pelletier F.,
F. Pelletier

F. Pelletier était prêtre et cure d'Urville (88) au cours du 3e quart du 18e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, signature

L'ancienne maison forte est implantée sur la place de l'église, tournée vers elle, à l'angle de deux rues. La partie droite du bâtiment est la plus ancienne avec la tour d'escalier en demi hors œuvre qui possède deux petites ouvertures rondes pouvant être des canonnières et la pierre de fondation datée. Elle est surmontée d'un toit conique et d'un épi de faitage. Elle dessert les différentes pièces du logis : la cuisine et le poêle au rez-de-chaussée et les chambres à l'étage. La cuisine possède une cheminée, des placards et une pierre à eau sous la baie. Le poêle est muni d'un placard-chauffant et d'un plafond à la française. Une petite pièce à couture est située en façade postérieure.

La partie gauche est composée de la grange et d'un second logis placé au-dessus d'une cave haute dont l'accès se fait depuis l'usoir. L'étable s'ouvre en façade postérieure. On entre dans ce logis de gauche et dans l'étable en passant par la porte charretière dont le linteau est segmentaire. Les encadrements des ouvertures sont en pierre de taille à linteau droit, hormis la baie à meneau dont le linteau est sculpté (remploi). La porte piétonne possède un encadrement mouluré surmonté d'une corniche.

Le jardin est enclos par un muret.

Murs grès moellon enduit
Toit tuile mécanique, ciment amiante en couverture, bitume
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, comble à surcroît, sous-sol
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
croupe
toit conique
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
Typologies Ferme à double logis
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations ornement architectural, fronton, volute, fleur, drapeau, Christ
Précision représentations

L'encadrement de la porte piétonne à imposte vitrée est mouluré et surmonté d'une corniche. Chaque niveau est séparé par un bandeau de pierre de taille. Sous les combles, une baie à meneau est ornée d'un fronton brisé à volutes (en remploi). La toiture de la tour d'escalier est couronnée par un épis de faitage métallique avec 4 fleurs et un oriflamme. En façade postérieure, une petite baie d'angle entre le logis et la grange est avec feuillure. Dans le mur de clôture du jardin, une niche abrite une statue d'un Christ assis avec sa couronne d'épine. Les bras sont manquants (non vu).

architecture rurale du canton de Bulgnéville 88

implantation parallèle
mitoyen non applicable
flint droit
flintcha segmentaire
mlint grès
porte piétonne oui
flint2 cintré
travée 3
fonction travée LGCP
flamande non
pans de bois non applicable
date 1677
observation maison forte, ferme, presbytère. ferme à double logis. tour d'escalier en vis demi-hors oeuvre. ferme à double logis. cave sous le logis de gauche. deux petites ouvertures rondes pouvant être des canonnières. baie à meneau (remploi). pierre de fondation. porte piétonne avec moulures et corniche. épi de faitage. intérieur : pièce à couture. jardin enclos à l'arrière avec statue de Christ (non vue). Plafond à la française dans le poêle.
chaine d'angle fausse chaine d'angle
seuil non applicable
mobilier cuisine : cheminée, placards, pierre à eau. poêle : placard-chauffant.
oculus oculus éclairant l'escalier

Références documentaires

Bibliographie
  • MICHEL, Jean-François, Marie-Françoise. Maisons de cure et presbytères anciens des Vosges - Langres : D. Guéniot, 2004. - 175 p.

    Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa - Truttmann R.
R. Truttmann

Bénévole de l'Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.