Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, fabrique de charrues n°42

Dossier IA88030118 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Précision dénomination fabrique de charrues
Parties constituantes non étudiées puits, usine de matériel agricole, moulin
Dénominations ferme, usine de matériel agricole
Aire d'étude et canton Bulgnéville - Bulgnéville
Adresse Commune : Vrécourt
Adresse : 14 rue Fourneaux (des)
Cadastre : 2014 ZW 169

La ferme est composée d'un moulin en activité jusqu'en 1920. Rachetée par la famille Sauvageot, un marteau y est installé et une fabrique de charrues, des socs et du petit matériel agricole. Le bâtiment possède une façade du 19e siècle, mais la structure remonte certainement au 4e quart du 17e siècle : la taque portant la date 1677.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle , porte la date
Principale : 19e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1677, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Sauvageot ,
Sauvageot

L'atelier Sauvageot fabriquait des charrues, des socs et du petit matériel agricole à Vrécourt, à la fin du 19e siècle et au 20e siècle.

A la suite d’Édouard Blandin, Constant Sauvageot-Thouvenin prend la direction de la fabrique en 1894. C'est la plus importante de Vrécourt. Elle produit 400 pieces neuves par an et ses charrues sont demandées jusqu'à Gondrecourt ou Vaucouleurs.

Le 17 février 1925, Raymond Sauvageot, fabricant d’instruments aratoires dépose le modèle de fabrique de deux socs de charrue avec notice descriptive (AD88, 6U2/602). L'entreprise devient "Sauvageot frères" en 1927.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, attribution par tradition orale

La ferme et fabrique de charrue n°42 est implantée parallèlement à la rue, à la sortie sud du bourg. Isolée, elle est composée de 4 travées : un logis de part et d'autre de la grange et un atelier. Le logis de gauche est en largeur avec la cuisine et le poêle prend le jour sur la rue. La cuisine a conservé sa pierre à eau éclairée par un petit jour rectangulaire, la taque (datée 1677) de la cheminée a été déplacée à l'extérieur, sur l'usoir. Le logis de droite est composé d'une seule pièce. A l'étage des chambres ont été aménagées et des jours rectangulaires éclairent les combles. Les encadrements des ouvertures sont en pierre de taille et à linteau droit. La porte charretière est à linteau segmentaire.

L'atelier de fabrique de charrues a été construit accolé à droite, avec plusieurs reprises de matériaux différents (moellons, briques de terre cuite, briques de laitiers, IPN...). Les machines étaient entrainées par la puissance hydraulique engendrée par la canalisation d'une partie de eaux du Mouzon. Le moulin se situe à l'arrière des logis.

Un puits se trouve devant la cuisine sur l'usoir.

Murs grès moellon
brique enduit
Toit tuile mécanique
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à deux pans demi-croupe
croupe
Techniques sculpture
menuiserie
fonderie
Représentations ornement architectural, ornement végétal, écu, fleur de lys, étoile, croix
Précision représentations

L'encadrement de la porte piétonne est mouluré et surmonté d'une corniche. Le linteau est orné d'une agrafe portant une feuille. La porte piétonne à panneaux de bois ornés de motif floraux est garnie d'une grille de fonte. Chaque niveau est séparé par un bandeau en pierre de taille, et la toiture est soulignée par une corniche moulurée.

La taque en fonte porte les mentions "LOUE SOIT LE TRES SAINT / SACREMENT DE L'AUTEL", "1677" et "DR", au centre une croix est entourée de 2 étoiles à 8 branches, d'un écu à 3 fleurs de lys et d'un écu avec sautoir (croix en).

architecture rurale du canton de Bulgnéville 88

implantation parallèle
mitoyen non applicable
flint droit
flintcha segmentaire
mlint grès
porte piétonne oui
flint2 non applicable
travée 4
fonction travée PCGL, Atelier (?)
flamande non
pans de bois non
date 1677
observation ferme 19e siècle avec double logis (?) et moulin à l'arrière et atelier de fabrique de charrues accolé à droite. puits devant la cuisine sur l'usoir.
chaine d'angle chaine d'angle
seuil non applicable
mobilier non vu. cheminée, taque : datée 1677, aux armes de France.
oculus jour rectangulaire donnant dans la cuisine certainement au-dessus de la pierre à eau, volets en bois disparus. Jours rectangulaires sous la toiture.
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa