Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

féculerie hydraulique

Dossier IA88001804 réalisé en 2011

Fiche

Précision dénomination hydraulique
Parties constituantes non étudiées bief de dérivation, atelier de fabrication
Dénominations féculerie
Aire d'étude et canton Vosges - Bains-les-Bains
Hydrographies Cailloux ruisseau des
Adresse Commune : Harsault
Lieu-dit : Moulin Gentrey
Adresse : 1200 Le Moulin Gentrey
Cadastre : 1810 C 195 à 197 ; 1869 D 1128 à 1131 ; 2011 D 978

En 1882, la commune en compte 4 féculeries, 5 moulins et 2 huileries. La féculerie du Moulin-Gentrey est créée vers 1858 (date de la demande d'autorisation AD88 5M277) par François Baudoin sur un site qu'occupait déjà un moulin avec huilerie. Le bâtiment principal a été construit par S.F. Collenot et Jean-Baptiste Ferry en1793 (date portée) et agrandi en 1834 par Jean-Baptiste Thomas et Anne Hugue (date portée). Pour ce faire, le bâtiment d'écurie construit en 1833 (date portée) est agrandi (surface multipliée par trois) et les bâtiments annexes restructurés. Nicolas Théodore Baudouin la reprend en 1867. Une seconde campagne de travaux a lieu au début du 20e siècle, les bâtiments abritent alors aussi une brasserie. La féculerie fonctionne jusqu'en 1965 et reste la propriété de la famille Baudouin jusqu'en 2008. Aujourd'hui, elle est la propriété d'une SCI et ses bâtiments accueillent des chambres d'hôtes et un petit "musée" de la pomme de terre.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates 1793, porte la date
1833
1834

L’ensemble se compose de 3 bâtiments construits en moellons hourdis à la chaux. La chambre à four est partiellement couverte de laves de grès, l’habitation à laquelle s’adosse la roue est couverte de tuile mécanique, elle abrite au sous-sol le mécanisme de transformation de mouvement (2 renvois d’angle). L’atelier, bâtiment de plan complexe à trois niveaux, d’une surface de plus de 500 mètre carré est couvert de tuiles et de plaques de fibrociment. Outre les espaces de stockage, ce bâtiment abrite la féculerie dans sa partie ouest. Une grande partie des aménagements est conservée : stockage, lavage, une partie des bacs à décantation et la bluterie. La roue hydraulique et le four de séchage sont en cours de restitution.

Murs brique silico-calcaire
enduit
moellon
Toit tuile mécanique, grès en couverture, ciment amiante en couverture
Étages sous-sol, 1 étage carré
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique verticale

bon état des machines et installations ; roue en projet de reconstruction ; <publication MCC>versé 2014/02/07 EP</publication MCC><import cindoc>0198</import cindoc>

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Jean-Yves Henry