Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ensemble synagogal : synagogue, maison du rabbin et miqveh

Dossier IA57001914 réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations synagogue, bains rituels
Aire d'étude et canton Région Grand Est - canton du département 57
Adresse Commune : Phalsbourg
Adresse : 16 rue Alexandre-Weil

Une première synagogue existait à Phalsbourg dès 1730 (date donnée par le tableau des synagogues dépendant du consistoire de la Meurthe, 1838), sans doute un simple oratoire dans une maison particulière. En 1772, un nouvel édifice est construit au milieu d'une cour intérieure située entre les actuelles rues Alexandre Weil (ancienne rue des Juifs) et du Maréchal Foch (date donnée par une plaque en remploi dans la synagogue, à droite de l'arche sainte). Cet ensemble modeste est évoqué par plusieurs romans d'Erckmann et Chatrian (notamment le Blocus). Trop exiguë, cette synagogue est démolie et reconstruite, avec une subvention de l’État de 6000 f, à partir de 1855 sur la même parcelle, avec cette fois pignon sur rue. Les travaux sont exécutés par Nicolas Lang, l'architecte de la ville, sur les plans de Ferdinand Boudot (1816-1889), architecte sarrebourgeois auteur un peu plus tard (1868-1872) de la synagogue de Maizières-lès-Vic entre 1868 et 1872 (date et attributions par source). Elle est inaugurée le 10 septembre 1857. Le nouvel ensemble comprend aussi un bain rituel et une maison servant de logement au rabbin et une école. Cet édifice comprend côté cour un linteau en remploi daté 1572, vestige d'une construction antérieure. En 1865, quelques modifications sont apportées dans la synagogue (construction d'un hall d'entrée et réfection du pavage). Aujourd'hui désaffecté, l'édifice a été inscrit en totalité en 1996.

Remploi provenant de Commune : Phalsbourg
Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 16e siècle
Secondaire : 18e siècle
Dates 1857, daté par source, porte la date
1865, daté par source
1572, porte la date
Auteur(s) Auteur : Lang Nicolas,
Nicolas Lang

architecte de la ville de Phalsbourg


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Boudot Ferdinand, architecte, attribution par source

Ensemble comprenant sur une même parcelle, une synagogue (perpendiculaire à la rue), à gauche un immeuble dont une façade donne sur la rue et l'autre sur une cour intérieure, en face au fond de cette cour, un petit bâtiment annexe comprenant le bain rituel. La synagogue est un édifice de plan allongé, en moellon enduit, à toiture à longs pans en tuile écaille. Sa façade sur rue, comporte 3 travées et 2 niveaux surmontés par un grand fronton triangulaire percé de baies géminées. Encadrée par des pilastres doriques, la porte centrale est surmontée d'un fronton portant l'inscription (hébreu) : "dans la maison de Dieu, rendons nous avec respect", seul signe visible de sa destination. Les deux portes latérales desservent la tribune des femmes. La charpente est en chêne, à cinq fermes à entraits retroussés. Les ouvertures, à baies libres en plein cintre, sont remplies par des verrières de couleur formant un décor géométrique. Seule la verrière d'axe porte comme décor les dix commandements. L'intérieur comprend un vestibule puis un vaisseau unique, plafonné, avec une galerie en bois pour les femmes sur 3 côtés (accessible depuis le hall d'entrée par deux escaliers symétriques) et au fond l'arche sainte (aron kodesch), cette progression hiérarchique, habituelle dans l'architecture synagogale, rappelant la distribution de l'ancien temple de Jérusalem. La tribune de lecture (almemor) se trouve, quoiqu'un peu décalée vers l'aron hakodesch, en position centrale conformément à la tradition. En revanche les bancs sont placés perpendiculairement comme dans les édifices chrétiens. Autre concession à la modernité, la chaire à prêcher placée à la droite de l'aron, selon les voeux du consistoire central, qui serait avec celle de Brumath (Bas-Rhin) la plus anciennes conservées en Alsace-Lorraine. En dessous de l'escalier de la chaire, la plaque de fondation de l'ancienne synagogue en remploi porte l'inscription (hébreu) : "que ce lieu est redoutable ! Accueille avec miséricorde et bienveillance nos prières, l'an 532 [1772] du petit comput". Une autre inscription en remploi sur un bâtiment annexe (hébreu), "couronne de la Thora", pourrait être un vestige de l'ancien aron. La plaque en marbre de l'inauguration de la nouvelle synagogue (hébreu) est placé à proximité de l'aron : "En souvenir. Nous sommes dans la joie lorsqu'on dit : Nous irons dans la maison de l'Eternel. En ce jour de l'inauguration, le 22 Eloul 617 [1857]". La maison perpendiculaire, dite maison du rabbin qui servait aussi d'école, comprend 5 travées sur rue mais un seul étage. Côté cour, elle comporte 2 portes, une première ouvrant sur un couloir distribuant les différentes pièces, et une seconde portant le linteau en remploi daté 1572. Le bâtiment annexe abritant le bain rituel (mikvé), en rez-de-chaussée, se compose de deux petites pièces : un vestiaire et le bain proprement dit. Ce dernier consiste en une simple fosse protégée par un garde-corps en fonte à décor d'arc brisé dans laquelle on descend par un escalier droit. L'adduction d'eau de ville est encore visible. En revanche, le système de captage des eaux de pluie n'a pas pu être identifié. L'ensemble est très délabrée.

Murs grès
enduit
moellon
Toit tuile en écaille
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau, 1 étage carré, en rez-de-chaussée
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre
États conservations désaffecté
Techniques vitrail
Représentations pilastre ordre dorique

<import cindoc>lor_Arc</import cindoc><lot>0201-2</lot><publication MCC></publication MCC><publication OpenData></publication OpenData>

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1996/02/27

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales de France, Pierrefitte-sur-Seine : F19/11101
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 7V22
  • Archives communales, Phalsbourg
Bibliographie
  • RAPHAËL, Freddy : Nouveaux regards sur les juifs d'Alsace. Strasbourg : Istra, 1980, 311 p.

    p. 154-156 et 175
  • SCHRUB, Antoine. La synagogue et la communauté juive de Phalsbourg. Phalsbourg, 1999, 24 p.

(c) Région Lorraine - Inventaire général - Gloc Marie - Decomps Claire
Claire Decomps

conservateur en chef du patrimoine, chercheur en Lorraine de 1994 à 2018 puis responsable de la conservation du musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.