Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ensemble des 8 fontaines à Remiremont

Dossier IA88031164 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Voir

Précision dénomination ensemble des huit
Dénominations fontaine
Aire d'étude et canton Vosges - Remiremont
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : rue Charles de Gaulle , place de la Libération , rue des Pretres
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : rue Lattre-de-Tassigny , place de la Courtine , rue de la Xavée
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : rue Maucervelle , place Jules Meline
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : place du palais abbatial
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : rue Charles de Gaulle
Adresse Commune : Remiremont
Lieu-dit : faubourg de Neuvillers
Adresse : rue Charles de Gaulle , place Maxonrupt
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : place des Travailleurs , rue de la Xavée , boulevard Thiers
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : rue des Prêtres

Les 8 fontaines font partie d'un ensemble de mobilier urbain mis en place à Remiremont, dans les années 1828-1830, tant pour l'alimentation en eau que pour des raisons de sécurité face aux incendies. L'objectif de Stanislas Bresson, le maire, est aussi d'améliorer l'hygiène et d'embellir cette petite ville pour la moderniser.

A la suite de la fontaine de la place de la Courtine, 6 autres fontaines sont installées entre 1828 et 1829, selon les plans de Jean-Baptiste Perrin, architecte à Remiremont. Elles sont construites par Jean Etienne Sauret, Pierre Sauret entrepreneurs à Remiremont, Jacques Defranoux, maitre maçon à Remiremont, et Henry Stehelin, propriétaire de forges à Bitchwiller (Alsace)

La fontaine du jardin des Olives complète l'ensemble vers 1849, selon les plans de Charles Perron, architecte à Remiremont, mis en œuvre par Jean-Baptiste Pierre, Romary Pierre et Antoine Pierre entrepreneurs associés à Remiremont.

Au fils du temps, certaines ont été détériorés et ont dû être reconstruites avec des modifications (surtout la fontaine des Travailleurs, la fontaine du Cygne).

Ces 8 fontaines ont fait l'objet d'une inscription Monuments Historiques par arrêté du 4 avril 1996.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1828, daté par source
1829, daté par source
1849, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Bresson Marie-Stanislas-Hector,
Marie-Stanislas-Hector Bresson (14 février 1794 - 13 mai 1843)

Marie-Stanislas-Hector Bresson est né le 14 février 1794 à Darney, dans une famille de magistrats et meurt le 13 mai 1843 à Paris.

Il fait ses études au lycée impérial, puis son droit à Paris. Il entre en 1812 au ministère des affaires étrangères sous la Restauration.

Il s'installe à Remiremont à la fin 1816, où il est entrepositaire des tabacs. Il y est membre du conseil municipal, puis maire de 1825 à 1830 et de 1834 à 1836.

Il est élu député en 1831 et réélu jusqu'à sa mort. Il est nommé intendant civil des possessions d'Afrique en 1834. Il est à la direction de l'administration des eaux et forets (1838-1839).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source
Auteur : Perrin Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Perrin

Jean-Baptiste Perrin est arpenteur forestier et architecte de l'arrondissement de Remiremont (1800 - 1840). Il est aussi membre de la SEV (1834-1838).

Il réalise notamment à Plombières-les-Bains : fontaine ferrugineuses d'une pompe aspirante et foulante (1806) puis bassin (1808-1809) ; amélioration du Bain des Capucins -1809), et du Grand Bain (1810-1817) ; restauration de l'étuve Bassompierre (1811-1812) et de l'étuce romaine (1812).

Il dirige également les travaux de création des fontaines de Remiremont (1827-1829).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, (?), attribution par travaux historiques
Auteur : Sauret Jean Etienne,
Jean Etienne Sauret

Jean Etienne Sauret est entrepreneur à Remiremont dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1827 ; 1829)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Sauret Pierre,
Pierre Sauret

Pierre Sauret est ferblantier et entrepreneur à Remiremont dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1827, 1829)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Defranoux Jacques,
Jacques Defranoux

Jacques Defranoux est maitre maçon à Remiremont dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1828)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître maçon, attribution par source
Auteur : Stehelin Henri,
Henri Stehelin

Dans la vallée de la Thur, riche en minerai de fer, exploité dès 1479. Un fourneau est crée en 1739 et fonctionne jusqu'en 1833.

Henri Stehelin l'acquière après la Révolution Française (1795) et s'associe vers 1820 avec son neveu, Johann Heinrich Huber, sous la raison sociale "Stehelin et Huber", rejoint en 1828 par Charles Stehelin. Le fourneau est abandonné ensuite, au profit d'un nouvel établissement de constructions mécaniques (machines à vapeur, locomotives, moteurs, roues et essieux pour wagons…, puis des machines pour des tissages et de filatures).

En 1837, Edouard, le frère de Charles, intègre aussi l'entreprise devenant "Charles et Édouard Stehelin", puis en 1843, "Stehelin et Cie".

Au moment de l'annexion de l'Alsace, les Stehelin se retirent à Bâle, et laissent la gérance à Martinot et Peters. En 1872, Stehelin et Cie devient les "Ateliers de construction de Bitschwiller" (A.C.B.).

En 1900, suite à la cession par Edouard Stehelin de ses actions à la famille Martinot, la raison sociale change au profit des "Ateliers de construction Martinot et Galland".

Après la fabrication de munitions, pendant la Première guerre mondiale, l'entreprise se spécialise dans le matériel textile. Puis elle est absorbée par la société "Schlumberger de Guebwiller" en 1919, et par les "Fonderies et Ateliers Mécaniques de la Thur" en 1934 (F.A.M.T.) qui fermèrent en 1983. (cf. IA 00024287).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, attribution par source, signature
Auteur : Perron Charles, dit(e) Perron Père,
Charles Perron , dit(e) Perron Père (1820 - 1886)

Charles Perron est né à Epinal en 1820 et meurt à Remiremont en 1886.

Formé à l'école départementale de dessin linéaire des Vosges à Epinal en 1834, il est architecte departemental de l'arrondissement de Remiremont (1845-1886), membre du service des travaux communaux pour la ville de Remiremont (1859-1869), architecte de la ville de Remiremont (1849-1881), membre du service des travaux departementaux (1860-1869), membre de la commission de surveillance de la prison, puis de la maison d’arrêt de Remiremont (1860-1886), membre du conseil d'hygiène publique et de la salubrité de l'arrondissement de Remiremont (1867-1879).

Son agence est située square des Rangs (1872-1885), puis boulevard Thiers (1882)

Il est le pere de Paul Perron (1854-1931).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Pierre Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Pierre

Jean-Baptiste Pierre est entrepreneurs à Remiremont au milieu du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1849)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Pierre Romary,
Romary Pierre

Romary Pierre est entrepreneurs à Remiremont au milieu du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1849)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Pierre Antoine,
Antoine Pierre

Antoine Pierre est entrepreneur à Remiremont au milieu du 19e siècle. Il intervient notamment à Remiremont (1849 ; 1851)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

L'ensemble des 8 fontaines établies vers 1828-1830 à Remiremont est réparti le long des principales rues du centre-ville, le plus souvent aux intersections de rues formant une place. Il est composé d’édicules différents de par leur forme, leur taille, leur ampleur et leurs matériaux. La plupart est bâtie avec une structure de grès rose, et l'ajout d'ornements en fonte (dauphins, cygne, mascarons, vase...). Certaines ont été modifiées au fil de temps, et le granite gris a été préféré lors des reconstructions (fontaine du Cygne, fontaine de Travailleurs, fontaine du jardin des Olives).

Murs grès pierre de taille
fonte badigeon
granite pierre de taille
Plans plan régulier
Typologies fontaine d'ornement avec statue
Techniques fonderie
sculpture
Représentations roseau, cygne, dauphin, vase, mascaron, putto
Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1996/04/04
Précisions sur la protection

Ensemble de 8 fontaines

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa