Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble de trois maisons-ateliers

Dossier IA88030379 réalisé en 2015

Fiche

Genre de tisserand
Précision dénomination Ensemble de trois
Appellations Ateliers familiaux
Parties constituantes non étudiées logement, atelier de fabrication, machine énergétique
Dénominations maison, atelier
Aire d'étude et canton Gérardmer - Gérardmer
Adresse Commune : Gérardmer
Lieu-dit : Kichompré
Adresse : 4, 5, 6, 8, 9, 11, 13, 15, 19 rue Ateliers (des)
Cadastre : 2015 A 202 Atelier familial 1 ouest ; 2015 A 255 Atelier familial 1 est ; 2015 A 203 Atelier familial 1 est ; 2015 A 276 Atelier familial 2 ouest ; 2015 A 277 Atelier familial 2 ouest ; 2015 A 205 Atelier familial 2 est ; 2015 A 317 Atelier familial 3 est ; 2015 A 316 Atelier familial 3 est ; 2015 A 309 Atelier familial 3 ouest ; 2015 A 310 Atelier familial 3 ouest

L'usine Garnier-Thiebaut et de la quasi totalité du hameau de Kichompré sont détruits en novembre 1944. Dans l'attente de la reconstruction de l'usine et des cités ouvrières, sont expérimentés les ateliers familiaux : bâtiments adjoignant un atelier à la maison d'habitation dans un mode d'exploitation familiale. Trois ensembles de deux ateliers familiaux sont construits à l'emplacement de l'ancienne usine. Le premier est achevé à la fin de l'année 1948, les autres sont alors en cours de construction. Le 31 décembre 1948, 10 métiers à tisser neufs sont en fonctionnement, ce sont les premiers à Gerardmer.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1948, daté par source

Chacune des trois maisons-ateliers est composée de deux ateliers (12x24 mètres)encadrant une maison d'habitation jumelle. A l'origine, cinq ateliers sont munis d'une douzaine de métiers à tisser chacun, et l'atelier ouest abrite la turbine hydraulique de 300 chevaux, servant à alimenter en électricité les nouvelles installations. Les ateliers sont en rez-de-chaussée, tandis que les habitations possèdent un étage et un sous-sol. Les rez-de-chaussée sont marqués par l'utilisation de pierre de taille de granite gris en opus régulier, contrastant avec l'enduit clair au-dessus. Chaque logement est garni d'un balcon à l'étage, avec un garde-corps de bois.

Murs granite moellon enduit
granite pierre de taille
essentage de ciment amiante
Toit tuile mécanique
Plans plan régulier en U
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré, sous-sol
Élévations extérieures élévation ordonnancée sans travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre
Techniques menuiserie
Précision représentations

Les volets battants étaient à l'origine bicolores. De fond blanc, les montants et traverses étaient peints en couleur. Cette double coloration ne semble pas reprise sous l'avant-toit, dont les extrémités des pannes présentent un profil mouluré (cf. photos de 1948).

Références documentaires

Bibliographie
  • Durand, Gilles. Gérardmer dans l'épreuve, de l'occupation à la reconstruction. Club Cartophile Gérômois. Déklic Graphique. Saint-Nabord. 2015

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil général des Vosges - Varvenne Vanessa