Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Nicolas

Dossier IA54002910 réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Nicolas
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Meurthe-et-Moselle - Arracourt
Adresse Commune : Bures
Adresse : rue Grandval
Cadastre : 2011 ZH 22

L'église antérieure, surélevée par rapport aux axes de circulation, avait été bénite le 22 décembre 1722. L'édifice, reconstruit au même endroit après la guerre de 1914-1918, selon le plan d'aménagement établi par les architectes Maurice Marchand et Emile Erbeau et l'entrepreneur Dupaquier, réinterprète en les simplifiant les styles médiévaux. La bénédiction a eu lieu le 19 avril 1925.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Marchand Maurice,
Maurice Marchand

Architecte diplômé à Lunéville, Maurice Marchand et Erbeau ont été actifs dans plusieurs communes situées entre Arracourt et Blâmont. Ils établirent en commun pour les villages de Bures et Vaucourt, respectivement détruits à100% et 73%, des plans d'aménagement qui n'ont été que partiellement appliqués. Maurice Marchand a établi seul le constat des dommages des églises de Bures, Mouacourt, Remoncourt et Repaix. Il a probablement dirigé la restauration des églises de Remoncourt et Repaix. Il a établi le projet de reconstruction de l'église de Bures et probablement celui des églises de Mouacourt et Vaucourt. Celles de Bures et Vaucourt sont d'inspiration plutôt néo-gothique, celle de Mouacourt témoigne aussi d'un certain régionalisme.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Dupaquier, entrepreneur, attribution par travaux historiques
Auteur : Erbeau Emile, architecte, attribution par travaux historiques

L'église, bâtie sur une élévation artificielle, renforcée, en façade, par une solide muraille de pierres de taille, est de plan allongé. Le chœur, vouté d'arêtes se poursuit par un vaisseau unique sans transept, vouté en berceau brisé. Le clocher-porche est orné d'une croix monumentale, vestige d'un Christ en croix (œuvre du sculpteur Malherbe), dont la tête est conservée à l'intérieur de l'édifice, la sculpture serait tombée durant la Seconde Guerre mondiale.

Murs calcaire enduit
Toit ardoise
Plans plan allongé
Techniques vitrail
Représentations saint, saint Nicolas, pélican mystique alpha et oméga
Précision représentations

Les verrières, réalisées après la Seconde Guerre mondiale, représentent saint Nicolas et les enfants sortant du cuveau et saint Pancrace face à l'empereur Constance. Les six autres verrières figurent des symboles chrétiens : le Pélican, deux colombes buvant à la même coupe, un bouquet de roses, des lys, le Chrisme entre l'Alpha et l'Oméga et la formule Ego te absolvo. Deux vitraux non figuratifs complètent le dispositif.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle - Chrétien Anne - Laumon Annette - Monin Jean-Claude - Gottscheck Mary