Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Dié

Dossier IA54002911 réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Dié
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Meurthe-et-Moselle - Arracourt
Adresse Commune : Coincourt

L'édifice du 18e siècle, édifié en remplacement d'une église prieurale médiévale, fut détruit en 1914-1918 et reconstruit. Les travaux d'édification de la tour, de style Art Déco, ont été conduits par les architectes Jacques Ogé et Henri Gilbert. A nouveau endommagés durant la Seconde Guerre mondiale, la nef et le chœur ont été refaits après 1950.

Période(s) Principale : 1ère moitié 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Ogé Jacques
Jacques Ogé (1887 - 1970)

Adresse : 24 av du 2e Corps à Nancy. ENSBA promotion 1910, diplome 1920.

Actif de de 1920 à 1954 (?)

Cabinet : Ogé Jacques, Gilbert Henri et Poutaraud Marcel (1923 ?- ?)

Réalisations : hôtel de ville et groupe scolaire de Chatel-Nomexy, école normale d'institutrice de Moselle, reconstruction de Baccarat (?), reconstruction des églises du canton de Baccarat (54, Bathelémont-les-Bauzemont, Coincourt, Magnières, Mignéville), mairie-école de Gondrexon (54), église de Vexaincourt (88, architecture et mobilier, 1923), Maison Jolin (80 avenue Foch à Nancy, 1923), école primaire à Boulogne-Billancourt (avec Le Corbusier, 1932), Aéro-club de Doncourt-les-Conflans (avec Le Corbusier et Bernard Ogé son fils, 1952-1954).

Travaille avec Marcel Poutaraud.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Gilbert Henri
Henri Gilbert

Adresse : 24 av du 2e Corps à Nancy. Architecte DAD, école des Arts Décoratifs

Cabinet : Ogé Jacques, Gilbert Henri et Poutaraud Marcel (1923 ?- ?)

Réalisations : hôtel de ville et groupe scolaire de Chatel-Nomexy, école normale d'institutrice de Moselle, reconstruction de Baccarat (?), reconstruction des églises du canton de Baccarat (54, Bathelémont-les-Bauzemont, Coincourt, Magnières, Mignéville), mairie-école de Gondrexon (54), église de Vexaincourt (88, architecture et mobilier, 1923), Maison Jolin (80 avenue Foch à Nancy, 1923), école primaire à Boulogne-Billancourt (avec Le Corbusier, 1932), Aéro-club de Doncourt-les-Conflans (avec Le Corbusier et Bernard Ogé son fils, 1952-1954).

Travaille avec Marcel Poutaraud.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

L'église, de plan allongé, possède un chœur polygonal et une nef à trois vaisseaux voutés en berceau. L'ensemble des baies en plein cintre ont été décorées de verrières par Benoît Frères, Nancy (1953 et1954). Le maître-autel, la table de communion incluant une chaire, les autels latéraux sont réalisés en comblanchien.

Murs calcaire enduit
grès pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Techniques vitrail
Représentations sainte Jeanne d'Arc saint Nicolas saint Antoine de Padoue saint Michel Vierge
Précision représentations

Les verrières présentent les principaux sujets de dévotion du milieu du 20ème siècle : le Sacré-Cœur et Marguerite-Marie Alacoque (En souvenir des donateurs des anciens vitraux), la Trinité, la Cène (En souvenir de Monsieur Léon Kessler, curé de Coincourt), saint Nicolas sauvant un bateau du naufrage (Famille Villermin-Barbier), la Vierge et l'Enfant Jésus de Prague (Famille Contal Liouville), saint Antoine de Padoue (Famille Masson-Pierre), Jeanne d'Arc (Familles Piant Alfred-Harter Denis), l'Apparition de la Vierge à Lourdes (Famille Masson Alix), sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (En souvenir de donateurs anonymes), saint Michel (Famille Clausse Jean Cuny) et l’Éducation de la Vierge (Famille Merel Charles et ses enfants).

Le devant d'autel, en bois repeint, rehauts d'or, datant de la première moitié du 18ème siècle, classé au titre des Monuments historiques 1983/07/22, est remployé dans l'autel contemporain.

Le calice et la patène, argent redoré, Paris, classés au titre des Monuments historiques 1983/07/22, ne forment pas un ensemble. Le calice, d'Ancien Régime (lettre-date 1725) réalisé probablement par l'orfèvre parisien Claude Duvier, a été repoinçonné et remis dans le circuit commercial après 1838. La patène fut réalisée entre la fin du 18ème siècle et le début du 19ème siècle par un orfèvre parisien non identifié.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle - Chrétien Anne - Laumon Annette - Sonrier Marie-Agnès - Monin Jean-Claude - Gottscheck Mary