Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église Notre-Dame-du-Mont-Carmel

Dossier IA54030019 réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Notre-Dame du Mont-Carmel
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Meurthe-et-Moselle - Badonviller
Adresse Commune : Neufmaisons
Adresse : rue de l'Église

Une ancienne église, qui existait déjà en 1740, étant devenue insuffisante pour les besoins de la population, les administrateurs de la commune demandèrent en 1852 à l'architecte Antoine de Lunéville, de dresser des plans et d'établir un devis, ce projet ne fut pas retenu.

Une souscription lancée par le maire et l'acquisition d'un terrain contigu à l'ancienne église, ont abouti à la construction de la nef et du chœur en mai 1862. Les travaux, poursuivis sous la direction de Léon Vautrin, architecte à Nancy, sont achevés en avril 1866. Sur le mur nord de la nef, une plaque de marbre noir, gravée, précise que l'église fut consacrée selon le rite solennel par Charles-Martial Allemand-lavigerie, évêque de Nancy et de Toul, alors que Charles Parisot était le curé de Neufmaisons. Si la guerre de 1914-1918 n'avait guère touché l'édifice, la Seconde Guerre causa des dégâts sur les parties hautes du bâtiment.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Vautrin Claude-Léon, dit Léon,
Claude-Léon, dit Léon Vautrin (1820 - 1884)

Claude-Léon Vautrin, dit Léon Vautrin, est né le 17 septembre 1820 à Laloeuf (anciennement département de la Meurthe). Après un séjour comme commis chez l'architecte nancéien Charles Vivenot de 1845 à 1849, il est reçu à l'examen d'architecte en 1849. Il s'installe à son compte au cours de l'année 1851. Architecte diplômé de l’École des Beaux-Arts de Nancy et de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, il est surnommé "l'architecte aux cent vingt églises". Il exerça son art principalement en Lorraine d'abord par des édifices civils puis dans la seconde moitié du 19e siècle, surtout par la construction d'églises, jusqu'en Chine via l'édification de la cathédrale de Canton. Il décède accidentellement le 11 novembre 1884 à Frouard.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

Bâtie sur une butte, l'église-halle, de style néo-gothique, possède une tour-porche dont la flèche est ornée de quatre clochetons, et un chœur polygonal. La nef à trois vaisseaux de quatre travées, délimitée par des colonnes, est voutée d'ogives. Une tribune domine la porte d'entrée. Deux chapelles votives flanquent le porche, la chapelle au nord, est occupée par une construction en béton et ciment armé évoquant la Grotte de Lourdes. Dans le prolongement de la grotte, à droite une fontaine avec un bassin, fermé par une plaque de fer, servait de fonts baptismaux; un bloc de pierre taillée, gravée 1717 est encastrée sous ce bassin.

Dans la nef, sont suspendues deux lustres avec pendeloques en cristal, la boule centrale porte une étiquette imprimée Baccarat.

Murs grès pierre de taille
moellon enduit
Toit tuile, ardoise
Plans plan allongé
Techniques vitrail
maçonnerie

Précision représentations

Dans le chœur, les verrières figurent : le Sacré-Cœur et sainte Marguerite-Marie Alacoque, la Vierge remettant le rosaire à saint Dominique et l'Apparition de la Vierge à sainte Bernadette. Dans la nef, sont représentés : la Sainte Famille, la mort de saint Joseph, saint Charles Borromée, les saints Pierre et Paul, l’Annonciation (surmontée d'une représentation de Dieu le Père avec le triangle de la Trinité dans un quadrilobe), l’Éducation de la Vierge, sainte Thérèse avec la Vierge à l'Enfant, saint François de Salles et saint Pierre Fourier. Deux verrières décoratives complètent cet ensemble.

La réalisation de la Grotte de Lourdes est signée Claudel J. Rocailleur Raon-l'Etape.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle - Chrétien Anne - Laumon Annette - Sonrier Marie-Agnès - Soncourt Jean - Gottscheck Mary