Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église conventuelle de capucins Saint-Michel, puis de soeurs de la Doctrine chrétienne et ancienne église paroissiale Saint-Nicolas

Dossier IA54002940 réalisé en 2013
Genre de capucins, de soeurs de la Doctrine chrétienne
Vocables Saint-Michel, Saint-Nicolas
Destinations détruit
Dénominations église
Aire d'étude et canton Nancy
Adresse Commune : Nancy
Adresse : rue Saint-Dizier , rue Charles III
Cadastre : 1830 D 177 ; 1865 D 243

Une première église est élevée en 1592-1593 sur un terrain de la ville neuve à la demande du cardinal de Lorraine ; bien que représentée sur le plan de la Ruelle (1611), on ne sait pratiquement rien sur la construction de cet édifice, si ce n'est qu'il était couvert de tuiles creuses et que les travaux de charpente furent réalisés par Christophe et Antoine Le Besgue pour la somme de 1520 francs (AD 54 3E 1954, minute du tabellion Nicolas Le Chaisne). Comme l'ensemble des bâtiments du couvent, l'église est reconstruite en 1721 ; cette seconde église se composait d'un vaisseau unique ouvert par un portail sur la rue Saint-Dizier surmonté d'un groupe sculpté de saint Michel, comme on le voit sur une gravure d'Israël Sylvestre. Dix ans plus tard, suite à la création de la paroisse Saint-Nicolas, l’'église conventuelle sert d'’église paroissiale dédiée à saint Nicolas (location par le conseil de ville), les moines capucins utilisant l’'arrière-choeœur, les paroissiens la nef. En 1744, la toiture semble être en mauvais état, des réfections importantes ont alors lieu, sans toutefois qu'on en connaisse précisément l'ampleur et le contenu. Entre 1770 et 1802, l'église n'est plus affectée à la paroisse, le culte paroissial étant transféré durant cette période dans l'ancienne église du noviciat des jésuites (proche). Un compte-rendu de visite révolutionnaire daté de novembre 1799 (AM 2 M 30) mentionne la vétusté de l'édifice (planchers en sapin pourris, croisées ruinées, gouttières nombreuses, enduits dégradés) et la disparition de la plupart des objets mobiliers (autels, bancs). En 1802 l’église est affectée aux soeurs de la Doctrine chrétienne et, à nouveau, à la paroisse Saint-Nicolas. En 1809, le portail de l'église est modifié, on y place le portail de l'hôtel de Vioménil, hôtel particulier de Nancy détruit pour l'ouverture de la rue d'Amerval, un groupe sculpté de saint Nicolas réalisé par Labroise est placé dans une niche au-dessus du portail (élément conservé, ce groupe protégé au titre des Monuments Historiques, PM54000586, se trouve aujourd'hui dans l'actuelle église Saint-Nicolas, IA54003081). En 1851, un campanile en bois est posé sur la toiture de la nef. Après l'abandon d'un projet d'agrandissement (à la demande du curé titulaire), l'église est mise en vente par la municipalité en février 1882. Elle est alors acquise par les soeurs de la Doctrine chrétienne qui, n'en n'ayant plus l'usage (la congrégation ayant fait construire un nouveau lieu de culte dès 1822, IA54002942) décident sa démolition. Sur son emplacement, les soeurs font construire un bâtiment à vocation scolaire (bâtiment D) et un immeuble d'angle (bâtiment E : IA54003073).

Période(s) Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1592, daté par source
1721, daté par source
1809, daté par source
Auteur(s) Auteur : Le Besgue Christophe, charpentier, attribution par source
Auteur : Le Besgue Antoine, charpentier, attribution par source
Plans plan allongé
États conservations détruit
Sites de protection secteur sauvegardé

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales, Nancy. cote : CC 44-47

    Archives municipales, Nancy : CC 44-47
Bibliographie
  • Pfister Christian, Histoire de Nancy, 3 tomes, 1902-1909.

    - tome 1. Nancy : Berger-Levrault, 1902.XXIV-750 p., ill., plans.

    - tome 2. Nancy : Berger-Levrault, 1909. VIII-1099 p., ill., plans.

    - tome 3. Nancy : Berger-Levrault, 1908. VIII-914 p., ill., plans.

    tome 2, p. 848-861
  • MARTIN, Eugène. Histoire des diocèses de Toul, de Nancy et de Saint-Dié : 2- de la réunion de Toul à la France au démembrement du diocèse. Nancy : Crépin-Leblond, 1901. 660 p., ill., carte.

    p. 507-517 Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : L HIST-REL
  • SIMONIN, Pierre, TAVENEAUX, René. Eglises, chapelles, maisons religieuses de Nancy à l'aube de la Révolution : art et spiritualité. Paris : Ed. Messene, 2000.

    p. 22
  • COLLIN, Jean-Marie. Nancy avant la Révolution / préf. André Rossinot. [S.l.] : [s.n.], 2002. 300 p., ill., plans.

    p. 119-124 Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : C NAN
  • MONTACIE, Jean, MOULIN, François. Nos écoles de Nancy. Nancy : Ed. Renaudot, 2011. 253 p., ill., plans.

    p. 39-40 Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : C NAN
  • Histoire des Soeurs de la Doctrine chrétienne de Nancy : tome 3 - spiritualité et pédagogie (XIXe-XXe siècles) / dir. Jacques Bombardier, Anne-Marie Lepage. - Nancy : Doctrine chrétienne, 1999.

Périodiques
  • Nancy-Artiste (revue hebdomadaire des Beaux-Arts en Lorraine) n° 31, 7 août 1887.

    n° 31, 7 août 1887
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.