Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Dossier d'opération : inventaire du patrimoine protestant lorrain

Dossier IA57030152 réalisé en 1979

Fiche

Voir

De 1966 à 2006, le patrimoine protestant a été pris en compte dans le cadre des opérations topographiques sans recherche spécifique. Le mobilier, à l'exception des vitraux et des orgues, n'a généralement pas été recherché ni étudié (ont été concernés les temples de Lunéville, Baerenthal, Bitche, Mouterhouse, Philippsbourg et Thionville). Et seuls trois temples sont protégés au titre des Monuments historiques : Nancy (CLMH en 1919), Metz (CLMH en 1930) et Nilvange (IMH en 2008), mais aucun objet ne bénéficie de protection à l'exception des orgues de Berling (IMH,1986 et CLMH en partie en 1993), de Zilling (CLMH en 1995) et de Saint-Avold (CLMH en 2001). En 2005, dans le cadre d'un partenariat avec le département de la Moselle, celui-ci a diligenté une étude sur l'architecture protestante sur son territoire. Confiée à Christiane Pignon-Feller, elle a donné lieu à la rédaction de dossiers documentaires (sans saisie informatique) et d'une publication de synthèse. Le recensement systématique sur le territoire du Val-de-Fensch commencé en 2001 dans le cadre d'une convention de mutualisation (chercheur Nicolas Potier) a mis en évidence la présence d'un patrimoine mobilier spécifique et intéressant pour ce qu'il disait des influences croisées entre pratique réformée souvent francophone et usage luthérien souvent germanophone, le tout dans un contexte historique particulier. En effet, l'annexion allemande de 1870 a suscité le départ d'optants mosellans protestants dans les autres départements de Lorraine mais aussi de Champagne et de toute la France tandis que des militaires et fonctionnaires allemands souvent de confession luthérienne ont été installés en Moselle. L'aire d'étude "patrimoine protestant" a été ouverte en 2006 en s'appuyant sur le résultat de ses différentes expériences et quelques protections au titre des Monuments historiques sont prises concernant des objets (Val-de-Fensch en 2006, Nancy en 2009,)

Elle s'est développée par des monographies successives précisant les problématiques sur un sujet dépourvu de bibliographies et d'études antérieures. Les premiers édifices étudiés (Nancy, Épinal, Saint-Dié, Abreschviller avec Mathieu Chambrion, Lafrimbole ou les communes de Thionville-Porte-de-France avec Mélanie Leroy) ont permis de mettre en place une méthodologie :

  • recensement systématique des objets jusqu'à nos jours ;
  • dépouillement systématiques des archives paroissiales et en particulier les registres des délibérations ;
  • relevé systématique des décors (iconographie, décor scripturaire) ;
  • enquête orale auprès des communautés. Pour étayer les problématiques, le corpus alsacien accessible sur les bases Mérimée et Palissy a été analysé et des opérations ponctuelles ont été menées en Champagne-Ardenne (Châlons-en-Champagne, Epernay, Reims), en Franche-Comté (Montbéliard et Besançon), en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Marseille, Cannes, Lourmarin) et en Languedoc-Roussillon (Mialet), le tout complété par quelques comparaisons à l'étranger (Luxembourg-ville, Bruxelles, Sarrebruck, Spire, la Frise, la Saxe et le Schleswig-Holstein en Allemagne, le Canton de Vaud en Suisse ....

Le travail commencé en Lorraine s'est enrichi depuis la fusion des régions par des comparaisons systématiques sur l'ensemble du territoire et par le fait que le responsable de l'étude (Mireille Bouvet) s'est vu confié par le Ministère de la culture une mission "référent patrimoine protestant" au niveau national avec la rédaction du Vocabulaire du patrimoine protestant aux Éditions du patrimoine (2017). Il en est ressorti l'importance de la mixité des sources et la nécessité de prendre en compte tous les indices de l'évolution d'une communauté et de ses conséquences sur le patrimoine. A l'issue de ces démarches, une grille de question a pu être définie selon les critères suivants :

1. Pour l'architecture :

  • extension de l'étude aux équipements autres cultuels (cimetière, école, maisons de diaconesses, édifices à vocation sociale...) ;
  • localisation de l'édifice dans l'espace urbain (centre ville, périphérie, situation par rapport à l'église catholique ...)
  • réutilisation d'un édifice antérieur et contexte de cette réutilisation
  • simultaneum
  • changement de dénomination protestante (ex. chapelle anglicane devenue temple réformé)
  • modèle architectural et référence stylistique
  • "public" concerné : francophone/germanophone, indigène/exogène, patrons d'industrie et employés, curistes ...
  • culture protestante de référence : réformée, luthérienne, mennonite, suisse, française, germanique, Réveil, piétiste....
  • typologie du décor : scripturaire, histoire du protestantisme (référence à quel personnage ?), scènes de la Bible, iconographie du Christ (Mort ou ressuscité ?), croix huguenote, rose de Luther ...

2. Pour les objets :

  • prise en compte des ouvrages : Bible, Bible de dédicaces, psautiers, livres de chants ...et des mentions manuscrites ;
  • disposition du mobilier
    • a. emplacement de la chaire pastorale ;
    • b. disposition des bancs (en carré, en cercle, en file ....) ;
    • c. emplacement des bancs pour le conseil ;
    • d. autel ou table de sainte cène ; mobile ou non ;
    • e. emmarchement séparant le choeur de la nef présent ou absent ;
    • f. espace réservé au prince, aux officiers (cas des temples de garnison) ;
  • prise en compte de toute la "vaisselle" liturgique en questionnant les usages :
    • a. cerner l'usage pour la sainte cène du pain et/ou des hosties, des gobelets individuels ou non, du vin ou du jus de raisin ;
    • b. l'ambivalence ou non des aiguières : baptême et/ou aiguière de sainte cène ... ;
    • c. le lieu de fabrication : usage d'objets de provenance catholique ou juif, fabriqués en France, en Suisse, en Allemagne, en Angleterre (étain, argent sheffield), aux Pays-Bas (étain) et le mode d'acquisition
  • présence/absence de fonts baptismaux
  • les objets liés au deuil (drap funéraire...) : quand apparaissent-ils et dans quel contexte ? présence/absence du cercueil dans le temple
  • les objets liés à la commémorations : d'un fait de l'histoire protestante ? de l'histoire de France (1ère guerre mondiale), le Toienfest (d'inspiration prussienne)
  • le décor sur les objets : scripturaire, histoire du protestantisme (référence à quel personnage), scènes de la Bible, iconographie du Christ (Mort ou ressuscité ?), croix huguenotes, rose de Luther, décor eucharistique ...
  • la musique : orgues, harmonium, piano, fanfare d'églises
  • les cloches : inscriptions (même que catholiques, spécifiques), règlement des sonneries, usages actuels.

De ces questionnements systématiques, il ressort que chaque édifice fait a minima l'objet d'un dossier "architecture", d'un dossier "ensemble du mobilier" et de plusieurs dossiers objets afin d'offrir aux chercheurs un corpus fourni. Les indications fournies par les enquêtes orales ou les dépouillements d'archives sont systématiquement reportées dans les dossiers.

Le résultat de l'enquête fait l'objet, outre la publication du Vocabulaire typologique du patrimoine protestant, d'une série de monographies sur les édifices publiées sous forme d'articles (en cours), d'un article de synthèse sur l'évolution de l'architecture protestante paru dans les actes du colloque de l'Université de Lorraine (2017), d'une exposition dossier présentée dans plusieurs sites de la Région Grand Est et de la mise en ligne d'une partie des notices à partir de l'automne 2019. L'opération devra être complétée pour certains édifices mosellans et pour les cimetières.

Aires d'études Lorraine
Adresse Commune : Lorraine

Références documentaires

Bibliographie
  • Construire et aménager un temple en Lorraine aux XIXe et XXe siècle. Actes du colloque « les Protestantismes en Lorraine (XVIe-XXIe siècle). Nancy, 2-4 novembre 2015. Lille, ed. Septentrion, 2018, 718 p.

    p. 451-478 Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • Style, plan et aménagement des temples-églises en Lorraine annexée : des directives d'Eisenach au programme de Wiesbaden. Johannes Ficker et les architectes berlinois. Actes du colloque « les Protestantismes en Lorraine (XVIe-XXIe siècle). Nancy, 2-4 novembre 2015. Lille, ed. Septentrion, 2018, 718 p.

    p433-450 Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • Architecture protestante, Moselle, XVIIe-XXe siècle / Christiane Pignon-Feller ; photogr. Nicolas Pinier. - Metz : Ed. Serpenoise, 2006. - 238 p. : ill., plans, carte ; 26 cm. Chronologie des constructions p. 230-231. Bibliographie p. 232-233. Index des acteurs p. 234-235.

    Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • BOUVET Mireille-Bénédicte, Protestantismes. Vocabulaire typologique, Paris Editions du patrimoine, 2017, 340 p.

    Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • ROBERT Daniel, les Eglises réformées en France 1800-1830), Paris, PUF, 1961

    Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Perry Eric
Eric Perry

Service régional de l'Inventaire général du Patrimoine culturel en Lorraine, ingénieur informatique


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Bouvet Mireille-Bénédicte
Mireille-Bénédicte Bouvet

Conservateur régional à l'Inventaire général Lorraine depuis 1995, Grand Est depuis 2018


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.