Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

couvent d'hospitaliers de saint Jean-de-Dieu

Dossier IA54002866 réalisé en 2012

Fiche

Genre d'hospitaliers de saint Jean-de-Dieu
Parties constituantes non étudiées jardin
Dénominations couvent
Aire d'étude et canton Nancy et périurbain - Nancy-Est
Adresse Commune : Nancy
Lieu-dit : secteur Sainte-Catherine
Adresse : 5, 9, 11, 15, 17, 19, 21, 23, 25, 27, 29, 31, 33, 35, 37, 39, 41 rue Sainte-Catherine
Cadastre : 2008 AO 115, 117, 118, 119, 120, 121, 122, 123, 124, 125, 126, 127, 128, 129, 130, 131, 132

Les hospitaliers de saint Jean-de-Dieu, dit Frères de saint Jean-de-Dieu, s'installent à Nancy en 1750 à la demande de Stanislas Leszczynski, pour prodiguer des soins dans les campagnes lorraines. Stanislas charge l'architecte Emmanuel Héré de construire leur maison, à l'extérieur de la ville. En 1752, suite à l'ouverture de la rue Sainte-Catherine dans l'axe de la nouvelle place Royale, la maison est intégrée dans le mur d'octroi, et dotée d'un jardin occupant tout le front de la nouvelle rue jusqu'à la porte Sainte-Catherine. Vers 1768, les religieux construisent sur une partie du jardin dix-huit maisons de rapport (IA54002868) à l'alignement sur rue. A la Révolution, la maison des Frères de saint Jean-de-Dieu devient l'hospice Marat, géré par l'administration des hospices, qui vend l'ensemble en 1806 à divers particuliers. A la fin du 19e siècle, le jardin est annexé au quartier Sainte Catherine (actuelle caserne Thiry), et bâti.

Période(s) Principale : milieu 18e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 19e siècle

Le couvent des hospitaliers de saint Jean-de-Dieu est un ensemble composite de bâtiments et d'espaces libres. Un bâtiment-porche sur la rue Sainte-Catherine donne accès à une vaste cour intérieure, aujourd'hui partiellement transformée en jardin. Celle-ci distribue le bâtiment conventuel proprement dit (IA54002867), placé de biais par rapport à la rue, ainsi qu'une basse cour desservant les écuries. Un vestibule traversant placé dans l'axe distribue les différentes parties du bâtiment conventuel (espaces réservés aux religieux, salle des malades, chapelle à un seul vaisseau en excroissance sur l'arrière du bâtiment). Un vaste jardin potager occupe le reste du domaine, divisé en carreaux par une série d'allées longitudinales et transversales. A son extrémité est, une grande pièce d'eau sert de réservoir. Après 1768, une série de maisons de rapport, construites par les religieux (IA54002868), réduisent la surface de ce jardin, mais permettent de l'isoler de la rue Sainte-Catherine.

Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection secteur sauvegardé
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Ville de Nancy ; (c) Communauté urbaine du Grand Nancy - Vaxelaire Yann
Yann Vaxelaire

Architecte du patrimoine à la ville de Nancy. A participé à l'étude menée par le Service de l'Inventaire général du Patrimoine sur la ville de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Vaxelaire Yann
Yann Vaxelaire

Architecte du patrimoine à la ville de Nancy. A participé à l'étude menée par le Service de l'Inventaire général du Patrimoine sur la ville de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Jacops Marie-France
Marie-France Jacops

Conservateur en chef du patrimoine à l'Inventaire général de Lorraine


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.