Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

cloître de l'abbaye de bénédictins Saint-Clément, puis du collège de Jésuites, actuellement de l'hôtel de région

Dossier IA57002097 réalisé en 2009

Fiche

Genre de bénédictins
Vocables Saint-Clément
Destinations collège de Jésuites, hôtel de région
Dénominations cloître
Aire d'étude et canton Metz
Adresse Commune : Metz
Lieu-dit : quartier Pontiffroy
Adresse : place Saint-Clément
Cadastre : 2009 07 418

La construction commence en 1669 sous l'abbé François Reynel (1662-1678) ; les documents d'archives mentionnent un marché passé par le prieur dom Louis Maupassant avec des maçons (non identifiés) pour jeter les "fondements" du nouveau cloître. Les artisans connus pour avoir oeuvrer sur l'ensemble des bâtiments conventuels ont selon toute vraisemblance dû participer à la construction du cloître ; il s'agit du tailleur de pierre Pierre le Moyne natif de Reims, des charpentiers Jean Gombert de Châtel et Jean Etienne ; en revanche, la participation de l'architecte Jean Spinga pour la construction du cloître demeure incertaine, puisqu'il n'intervient qu'en 1683, date à laquelle le cloître est probablement terminé. Il l'est, de façon certaine, au plus tard, en 1715, date de l'inauguration de l'église abbatiale. Son architecture italianisante rappelle fortement celle des cloîtres de Saint-Vincent et Saint-Arnould (à Metz) qui ont été construits à la même période et par un groupe d'architectes dans lequel on retrouve Jean Spinga. Le cloître a fait l'objet d'une restauration en 1982 au cours de laquelle des fenêtres donnant sur la galerie sud sont perçées.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Auteur(s) Auteur : Le Moyne Pierre, tailleur de pierre, attribution par source
Auteur : Gombert Jean, charpentier, attribution par source
Auteur : Etienne Jean, charpentier, attribution par source
Auteur : Spinga Jean, architecte, (?), attribution par travaux historiques
Personnalité : Reynel François, commanditaire, attribution par source

Cloître carré à galeries ouvertes par des arcades sur un préau orné en son centre d'un puits couvert (IA57002098). Les galeries sur voûtes d'arêtes sont intégrées sur trois cotés aux corps de bâtiments qui l'entourent et le surmontaient à l'origine d'un seul niveau. La galerie est est construite entre les culées des contreforts de l'église, elle ne compte que 6 travées alors que les 3 autres galeries en compte 7. Son architecture composée de larges arcades reposant sur des piles renforcées par un contrefort amorti d'un aileron, et son décor en appareil à joints surcreusés rapelle fortement les cloîtres de Saint-Vincent et Saint-Arnould à Metz. Le préau (ou cour centrale) s'organise de façon symétrique, autour de quatre allées en croix, convergentes vers un espace octogonal dans lequel se dresse un puits couvert, lui-même de plan octogonal (IA57002098) : de part et d'autre des allées sablées sont implantés quatre parterres de gazon délimités par des plates bandes bordées de buis et cantonnés de 3 ifs taillés en cône. La galerie est est prolongée par un vestibule de plan rectangulaire ouvrant sur la place Saint-Clément, à gauche de la façade de l'église.

Murs calcaire
bossage
appareil à assises alternées
Toit tuile creuse
Plans plan carré régulier, jardin régulier
Couvrements voûte d'arêtes
Couvertures toit à un pan
Jardins parterre de gazon, plate-bande
Techniques sculpture
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1972/11/02
Précisions sur la protection

cloître en totalité, y compris sa cour et puits (cad. 7 78, 282/88) : classement par arrêté du 2 novembre 1972

(c) Région Lorraine - Inventaire général - Henry Jean-Yves - Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.