Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière Juif de Préville

Dossier IA54002876 réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

Genre de juifs
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Nancy
Adresse Commune : Nancy
Adresse : 2 avenue Boufflers (de)

Historique et description du cimetière israélite de Préville.

Celui-ci était situé entre le 8 bis rue de la Commanderie et le presbytère St- Léon ; il fallut le déplacer lors de l’ouverture totale de la rue du Faubourg Saint- Jean, aujourd'hui Avenue Foch, pour doubler la rue de la Commanderie qui dégageait la porte St-Jean en longeant l'étang Saint-Jean.

Le cimetière du Faubourg Saint Jean a été utilisé au plus tard jusqu’au 31 Aout 1843 (Extrait des arrêtés du maire de Nancy en date du 1er avril 1843). Le percement par la ville d’une nouvelle rue en prolongement de la rue du Faubourg Saint-Jean coupait le cimetière en deux avec utilisation d’une emprise d’environ 209 m². Par courrier du 4 janvier 1866, le Mairie de Nancy à proposer au Consistoire l’exhumation et le transfert des corps et ossements de tout le cimetière dans le « nouveau » cimetière de Préville en observant toutes les convenances exigées dans cette circonstance en échange de m² nécessaire au passage de la rue.

Le cimetière de Préville semble avoir été créé en 1842, contigu au « cimetière catholique », il est propriété de la ville. Dans le cadre de discussions entre la Ville et le Consistoire, la ville décide le 7 février 1843, d’un agrandissement de la partie réservée aux concessions de 50 à 100 places, le refus d’autoriser le rehaussement progressif du cimetière pour permettre la superposition des corps lorsqu’il sera plein. Le 21 janvier 1866, le Consistoire décide la création d’un cimetière lui appartenant pour y déposer entre autre les restes issus du vieux cimetière. Le 15 mai 1866, le Consistoire décide de demander l’autorisation d’acquérir un terrain à usage de cimetière. Le 28 mars 1868, un décret Impérial autorise :

- l'acquisition auprès de M. Gérardin d'un terrain de 1 ha 49 a pour l' "agrandissement" du Cimetière ;

- l'échange entre la Ville et le Consistoire de la partie existante du Cimetière et une partie du terrain " Gérardin " [ Il pourrait s'agir de ce qui allait devenir 3 ans plus tard le

"Cimetière Allemand " : c'est une hypothèse ] . Les 2 opérations ont été effectuées devant notaire.

Donc désormais le Consistoire de Nancy - à ne pas confondre avec la Communauté de Nancy qui, à cette époque, n'avait pas de capacité juridique à être propriétaire de lieux cultuels - est propriétaire du Cimetière Israélite de Préville. Le transfert de propriété vers la Communauté sera une conséquence des lois de séparation de l’Église et de l’État en 1905.

L'imposant cimetière de Préville est situé donc avenue de Boufflers. A l'entrée, le Monument du souvenir rappelle la disparition tragique d'une partie de la communauté juive de Nancy.

En 1987, dans le cadre du bicentenaire de la synagogue, vingt écoliers ont planté vingt arbustes pour rappeler le souvenir des vingt enfants juifs enlevés de leur refuge (ils étaient placés à la maison de retraite) par les occupants nazis et déportés sans retour vers les camps de la mort le 6 novembre 1942. Le nom de chaque enfant disparu et son âge (les plus jeunes de ces enfants n'avaient que trois ans) sont inscrits sur une petite stèle placée devant chaque arbuste. Celles-ci se trouvent le long du mur à gauche de l'entrée.

Période(s) Principale : 19e siècle

Références documentaires

Bibliographie
  • Job, Françoise. ''Les Juifs de Nancy du XIIe au XXe siècle''. Nancy : Presses universitaires de Nancy, 1991. 172 p., ill. (Les Juifs de Lorraine).

    historique local Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : L HIST REL
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Rudwill Alexandre, dit(e) Lexx
Alexandre Rudwill , né(e) Rudwill , dit(e) Lexx (15.10.1987 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.