Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

caisse d'épargne

Dossier IA54003413 réalisé en 2017
Dénominations caisse d'épargne
Aire d'étude et canton Nancy et périurbain - Nancy
Adresse Commune : Nancy
Adresse : 1 place Dombasle , 49 rue Stanislas , 36 rue Henri Poincaré
Cadastre : 2008 BY 84

Caisse d'épargne construite entre 1924 et 1930 à l'emplacement de plusieurs immeubles achetés dès 1912. La même année un concours est lancé auprès d'architectes nancéiens, mais le projet tarde à sortir de terre en raison des débats qu'il suscite, et des tractations engagées avec la mairie de Nancy au sujet du nouvel alignement à donner à cette face de la place Dombasle. Le déclenchement de la guerre met fin à ce premier projet. Au début des années 1920 un nouveau concours est organisé sur une emprise élargie par l'achat d'un immeuble supplémentaire, l'immeuble Arnoud, ce qui permet l'occupation de tout le front ouest de la place. Fin mars 1924, le comité directeur de la caisse d'épargne retient les deux architectes Paul Charbonnier et Jean Bourgon, à qui elle demande de fusionner leurs projets. Ils présentent un nouveau projet collectif cosigné en décembre 1924. Afin de permettre à la caisse d'épargne de continuer à fonctionner pendant les travaux, ceux-ci sont scindés en deux phases. La première concerne la partie sud du bâtiment (côté rue Poincaré) : le rez-de-chaussée est affecté aux bureaux et au grand hall transversal de la banque, l'étage comprenant une salle du conseil, un grand salon et l'appartement du directeur. Les travaux démarrent en 1925 par la démolition des immeubles anciens, le gros oeuvre est assuré par les entrepreneurs Bernanose et Lommée durant l'année 1926. Les sculpteurs Jean-Louis Burtin et Emile Bachelet réalisent les sculptures de la façade, le verrier Jacques Gruber les vitraux de la porte et des baies de la cage d'escalier (IM54002471), le ferronnier Jean Prouvé la rampe de l'escalier, l'entreprise Neiss le mobilier, les cristalleries de Saint-Louis les lustres de l'étage. La deuxième phase de travaux démarre à la fin de la première, à l'automne 1927 et s'achève au début de l'année 1930 : elle concerne la partie nord (côté rue Stanislas), avec notamment l'achèvement du grand hall réservé à l'accueil du public. L'inauguration de l'ensemble a lieu le 1er juin 1930, Désiré Ferry (ministre de la santé publique) et Pierre Cathala (sous-secrétaire d'état, représentant de Pierre Laval, ministre du travail) sont présents ainsi que de nombreuses personnalités dont le préfet, le maire de Nancy, le recteur de l'université et plusieurs industriels. En 1932-1933 une salle des coffres est créée et un abri contre les gaz est dessiné par Jean Bourgon en 1936.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1924, daté par source
Auteur(s) Auteur : Charbonnier Paul, architecte, attribution par source
Auteur : Bourgon Jean, architecte, attribution par source
Auteur : Bernanose et Lommée, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Burtin Jean-Louis, sculpteur, attribution par source
Auteur : Bachelet Emile, sculpteur, attribution par source
Auteur : Prouvé Jean, ferronnier, attribution par source

Edifice construit sur une parcelle de plan trapézoïdal, comprenant un corps principal en U à l'angle des rues Stanislas et Henri Poincaré et de la place Dombasle, et deux corps longitudinaux et transversaux occupant le coeur de la parcelle et ménageant deux vides carrés pour éclairer la salle des guichets par des verrières zénithales. Les façades sont en pierre de taille. Elles comptent 2 niveaux d'élévation sur un haut soubassement et sont rythmées par des pilastres colossaux corinthiens. L'ensemble est surmonté d'un large entablement nu et d'une corniche à modillons supportant une balustrade en pierre de taille masquant partiellement la toiture en ardoise. Les baies du rez-de-chaussée sont en plein cintre orné d'une clé descendante à volutes et de motifs floraux, celles de l'étage, plus petites, sont en arc segmentaire. La façade principale sur la place est ordonnancée, les deux angles étant traités comme des rotondes à demi engagées ; la partie centrale compte 7 travées avec porte centrée précédée d'un perron et surmontée d'une agrafe formée d'un médaillon nu de style rocaille ; les 3 travées centrales sont surmontées d'un fronton cintré sculpté d'un décor symbolique de blé et ruche évoquant la fonction d'épargne du bâtiment. La ferronnerie des garde-corps des fenêtres et de la porte s'inspire de modèles du 18e siècle, mêlant courbes et contre-courbes, postes et motif feuillagé avec un médaillon au motif de chardon (emblème de la ville de Nancy) pour l'imposte de la porte. Les façades latérales sont percées chacune d'une porte secondaire, celle de la rue Stanislas est ornée de roses naturalistes sculptées qui tranchent avec le style classique employé pour l'ensemble de l'édifice qui n'est pas sans rappeler la place Royale (actuelle place Stanislas) de la ville. A l'intérieur, un vestibule précède la salle des guichets de plan oblong et éclairée par des verrières (étudiées) ; cette salle est ornée de pilastres aux chapiteaux de style Art déco, d'une frise sculptée reprenant les mêmes motifs géométriques que ceux des chapiteaux, de deux médaillons octogonaux portant un décor de croix de Lorraine, de chardon et de guirlandes végétales. La porte face à l'entrée comporte des verrières (étudiées), elle donne accès à l'escalier dont la rampe en fer forgé développe le thème de la corbeille de fleurs.

Murs calcaire pierre de taille
Toit ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Techniques sculpture
vitrail
Représentations chardon ordre corinthien volute blé ruche rose croix de Lorraine guirlande fleur
Précision représentations

corbeille de fleurs

Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection secteur sauvegardé

Références documentaires

Bibliographie
  • GAIN, André. Cent ans d'épargne lorraine : la Caisse d'épargne de Nancy, 1834-1934. Nancy : Berger-Levrault, 1937. XVIII-196 p., ill.

    Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : C NAN
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Communauté urbaine du Grand Nancy ; (c) Ville de Nancy - Marseille Gilles - Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Vaxelaire Yann
Yann Vaxelaire

Architecte du patrimoine à la ville de Nancy. A participé à l'étude menée par le Service de l'Inventaire général du Patrimoine sur la ville de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.