Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

architecture rurale de la commune de Aingeville

Dossier IA88030868 réalisé en 2014

Fiche

Voir

Aires d'études Bulgnéville
Dénominations ferme, maison
Adresse Commune : Aingeville

La carte archéologique signale le passage de deux voies romaines sur le territoire de la commune, mais le toponyme en -villa indique que Aingeville est certainement apparu lors de la vague de peuplement entre le 7e et le 9e siècle ap. J.-C. La première mention remonte à 1033. En 1535, "le duc Antoine affranchit les habitants […] des droits d'assises, moyennant certaines redevances annuelles par charrues (Arch. L. La Mothe). Les assises étaient des rentes seigneuriales de quelques deniers sur chaque bêtes à cornes, brebis, cheval, etc., dues par une communauté à son seigneur" (cf. Lepage et Charton. Le département des Vosges : statistique historique et administrative, 1845).

Les fermes datées ont été construites aux 17e, 18e, 19e et 20e siècles (1660, 1677, 1701, 1744, 1831, 1904). Les autres fermes sont datables des mêmes siècles (critères morphologiques et architecturaux, cadastre ancien). Dans le village, il existe des éléments architecturaux antérieurs au 17e siècle, parfois en remploi, (linteau sculpté, à arc en plein cintre, trilobé, infléchi, à chanfrein...) qui laissent à penser que plusieurs fermes ont probablement une structure antérieure au 17e siècle.

Une maison de ferme avec 36 jours de terre, louée à deux fermiers administrateurs et appartenant au seigneur de Landrian, d'Outremécourt est signalée avant 1789 (cf. Monographie communale 1889, AD88 série11T14/2). Il s'agit probablement de la Ferme n°12 (IA88030660).

Aingeville comptait notamment au début du 20e siècle deux cafés, un épicier, un tourneur sur bois, un maréchal-ferrant, un berger communal, six couturières-brodeuses et une laiterie qui se trouvait dans l'ancien presbytère (à droite de l’Église). 240 habitants (51 feux) sont dénombrés en 1789, 165 habitants (58 ménages) en 1889 (source Monographie communale 1889) et 77 habitants (30 ménages) en 2012 (source INSEE).

Période(s) Principale : 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle , porte la date, daté par travaux historiques

Aingeville comprend 44 bâtiments (source INSEE), dont 22 repérés et 5 étudiés.

Les fermes sont construites en moellons de grès. Les encadrements sont majoritairement en grès, rarement en bois, IPN ou ciment. Dans cette commune, le patrimoine bâti est majoritairement composé de grandes fermes à plus de quatre travées de plan (60%). Les autres fermes possèdent trois travées, voire seulement deux. Aucune maison de manouvrier n'a été repérée. Six fermes sont à double logis, quatre fermes sont à pavillon, et une ferme a un plan en L. Hormis la ferme isolée "Le Moulin", toutes les fermes sont parallèles à la voie, et la moitié est mitoyenne. On pénètre dans le logis par une porte piétonne dans 95% des maisons. En l'absence de porte piétonne, on entre dans le logis par la porte charretière. Les trois-quarts des logis ont une seule pièce en façade et sont plus profonds que larges. Leurs cuisines s'ouvrent alors sur la rue, et le poêle sur le jardin à l'arrière. Un petit jour (rectangulaire ou oculus) au-dessus de la pierre à eau est observable dans 9% des cuisines. Le bâti conserve quelques éléments de décor (niches, statues, bas-relief…), dont des baies anciennes : 6 baies à chanfrein, 4 linteaux à arc infléchi, et un linteau trilobé. Quelques portes piétonnes avec imposte vitrée et menuiserie intéressantes ont été conservées. 32% des fermes présentent aussi des chaînes d'angle en pierre de taille, ou peintes sur l'enduit, ce qui indique un effort d'ornementation des habitations.

Typologies ferme à double logis, ferme à plan en L, ferme à pavillon
Toits tuile mécanique, tôle ondulée
Murs grès moellon enduit
Décompte des œuvres nombre d'oeuvres reperées 22
nombre d'oeuvres étudiées 5
nombre des immeubles au dernier recensement de l'INSEE 44

Références documentaires

Documents d'archives
  • HOCQUARD, État de la commune d'Aingeville à la veille de la Révolution (état des personnes, terrains communaux, administration, agriculture, industrie, commerce). (28 février 1889), AD88 série11T14/2

    monographie communale en 1889 Archives départementales des Vosges, Épinal : série11T14/2
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa