Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne synagogue de Remiremont (détruite)

Dossier IA88031700 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations synagogue
Aire d'étude et canton Région Grand Est
Adresse Commune : Remiremont
Adresse : avenue Carnot

Si une présence juive est mentionnée avant 1324, la communauté juive de Remiremont remonte à l’Émancipation. Une assemblée de prière est fondée dès 1799, après l’arrivée de 49 juifs majoritairement originaires du Bas-Rhin, fuyant l’antisémitisme très marqué en Alsace jusqu’au milieu du 19e siècle. Elle se développe fortement tout au long du 19e siècle, notamment après l’annexion de l’Alsace-Moselle par l’Allemagne en 1871, la ville accueillant de nombreux « optants » (65 personnes en 1808, 93 en 1815, 206 en 1841, 351 en 1892, date à laquelle elle constitue la première communauté du département. Elle bénéficie d’un ministre-officiant, rémunéré par l’État à partir de 1843, et à partir de 1874 d’un poste de rabbin.

Une première synagogue est implantée dans la “maison Jodock”, ancienne maison canoniale vendue comme bien national en 1792 et rachetée par deux juifs en 1808. En1826, l’édifice devenu propriété de la communauté, est racheté par la ville qui compte le détruire pour agrandir la place du collège. S’il s’agit d’un prétexte pour l’éloigner de l’église, cela ne contrarie guère la communauté qui la juge très vétuste. Une seconde synagogue est donc érigée sur un terrain acquis en 1826 rue Mauchervelle (n° 10).

Dans un troisième temps, en 1869, le consistoire acquiert un très grand terrain (34 ares) avenue Carnot afin d’ériger une nouvelle synagogue, dont une partie sera revendue en 1874 et en 1891 pour financer les travaux. Ces derniers sont confiés à Charles-Henri Fachot, architecte de la ville de Remiremont de 1871 à 1908. Le premier projet (1867), beaucoup plus ambitieux que celui d’Épinal, consiste en un édifice monumental de style orientalisant, avec une façade à pignon encadrée de deux tours et un dôme central. Critiqué par le comité des inspecteurs généraux pour son parti décoratif trop recherché, il est simplifié. Les travaux ayant été interrompu par la guerre de 1870, la synagogue est finalement inaugurée le 11 septembre 1873.

En 1890, Fachot apporte quelques modifications à l’intérieur, en aménageant une salle pour les délibérations et une autre pour les mariages, à l’entrée, de part et d’autre du vestibule.

La communauté ayant été décimée par la Seconde guerre mondiale, l’édifice beaucoup trop imposant est vendu en 1979 et détruit.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1873, daté par source
1890, daté par source
Auteur(s) Auteur : Fachot Charles-Henri,
Charles-Henri Fachot (1835 - 1910)

Architecte de la ville de Remiremont entre 1871 et 1908.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal, attribution par source

La synagogue de Remiremont n'est plus connue que par un plan et quelques photographies anciennes. De plan allongé, elle présentait une façade monumentale en pierre et brique, avec un un jeu sur la bichromie des matériaux, notamment visibles dans les deux tourelles d'angle. Elle était couverte par une toiture à longs pans en ardoise les deux tourelles étant coiffées de sortes de bulbes à l'Impériale. Le caractère israélite de l'édifice était indiqué par les deux colonnes engagées couronnées de pinacle, de part et d'autre de la rosace, symbolisant les colonnes du Temple de Salomon et les tables de la Loi en amortissement du pignon. A l'intérieur, la tribune des femmes courrait sur 3 côtés et l'arche sainte reproduisait dans sa structure la façade sur la place.

Murs pierre
brique
Toit ardoise (?)
Couvertures toit à longs pans
toit à l'impériale
Escaliers
États conservations détruit
Techniques sculpture
Représentations tables de la Loi colonne ornement architectural

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales de France, Pierrefitte-sur-Seine : F19/11122
  • Archives nationales de France, Pierrefitte-sur-Seine : F19/11024
  • Archives nationales de France, Pierrefitte-sur-Seine : F19/11101
  • Archives départementales des Vosges, Épinal : 2O401/13
Bibliographie
  • [Exposition. Nancy, Musée lorrain. 2009]. Les Juifs et la Lorraine, un millénaire d'histoire partagée : catalogue / dir. Claire Decomps, Eric Moinet. Paris : Somogy. Nancy : Musée lorrain, 2009. 368 p.

    cat. 390, p. 297 (Réd. C. Decomps et M.B Bouvet) Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • DURUPT, Pierre. "Les début de la communauté israélite à Remiremont (1801-1875)". Le Pays de Remiremont, 1986, n° 8, p. 79-96.

(c) Région Lorraine - Inventaire général - Decomps Claire
Claire Decomps

conservateur en chef du patrimoine, chercheur en Lorraine de 1994 à 2018 puis responsable de la conservation du musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Grivel Gilles
Gilles Grivel

Historien, spécialiste des communautés juives des Vosges


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.