Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne synagogue de Puttelange-aux-Lacs (détruite)

Dossier IA57030108 réalisé en 2018

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations synagogue
Aire d'étude et canton Région Grand Est
Adresse Commune : Puttelange-aux-Lacs
Adresse : rue longue , rue de Nancy

La présence juive à Puttelange-aux-Lacs semble remonter à la charnière des 17e et 18e siècles, avec 3 familles recensées en 1705. Si la liste des juifs autorisés à résider dans le duché de Lorraine de 1721 n'y fait figurer que 3 familles, ce nombre grimpe à 13 sur les listes de 1753 et 176[.]. Une première synagogue, établie dans une maison particulière, est datée de 1736 dans "l’État des synagogues du consistoire de Metz"en 1838.

La communauté continue à se développer dans la première moitié du 19e siècle (157 juifs en 1808, 215 en 1840). Une nouvelle synagogue est donc érigée entre 1863 et 1867, sur les plans de l'architecte Charles Desgranges, tandis que l'ancien local, transformé en école, est vendu en 1874 pour financer la construction d'une nouvelle école. De style orientalisant, la synagogue bénéficie d'une subvention de l'Etat (2 500 f en 1868 et autant en 1870).

Très fortement endommagée par les nazis en 1940, comme la majorité des édifices juifs du département, elle est estimée réparable par les domaines mais finalement détruite et non reconstruite.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1867, daté par source
Auteur(s) Auteur : Desgranges Charles,
Charles Desgranges

Cet architecte, actif dans le 3e quart du 19e siècle, est l'auteur de la restauration de la synagogue de Forbach et des deux synagogues, aujourd'hui détruite de Puttelange-aux-Lacs et Sarreguemines.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

La synagogue est documentée par quelques photographies anciennes, notamment deux rares vues intérieures. L'édifice était construit en pierre de taille en style orientalisant, avec en façade un jeu dans la polychromie des matériaux, un portail à arc outrepassé, des merlons et un décor sculpté en tapis évoquant l'art hispano-mauresque. Le pignon était couronné par des tables de la Loi ou un rouleau de Torah (il est difficile de trancher sur les photographies) symbolisant la vocation de l'édifice. A l'intérieur, la nef se distinguait également par des arcades en arc outrepassé bicolores.

Murs grès moyen appareil
États conservations détruit
Techniques sculpture
Représentations ornement architectural symbole religieux
Précision représentations

Symbole religieux : tables de la Loi ou rouleau de Torah

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 3F502
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 8° G II 1 (1-4)
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy
  • Archives nationales de France, Pierrefitte-sur-Seine : F19/11109
  • Archives départementales de Moselle, Saint-Julien-lès-Metz : 1V156
  • Archives départementales de Moselle, Saint-Julien-lès-Metz : 7AL130
Documents figurés
  • collection particulière : n. c.
  • collection particulière : n. c.
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Decomps Claire
Claire Decomps

conservateur en chef du patrimoine, chercheur en Lorraine de 1994 à 2018 puis responsable de la conservation du musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.