Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne mairie-école dite "le château" (détruit)

Dossier IA88030816 réalisé en 2015
Appellations le château
Dénominations mairie, école
Aire d'étude et canton Corcieux - Corcieux
Adresse Commune : Corcieux
Adresse : 1 place Général de Gaulle
Cadastre : 2015 AB 5 ; 1835 A 123, 124, 125, 130, 131

Au lendemain de Révolution Corcieux devient un chef-lieu de canton doté d'une Justice de Paix. L'administration communale s'installe à partir du 1807 dans l'ancien presbytère. Ces locaux étant trop exigus, elle rachète en 1822 deux bâtiments adjacents au "château". Elle installe la mairie et la justice de paix dans le premier et crée une école publique dans le second ; une école paroissiale située à proximité de l'église existait dés 1690. En 1842, la commune rachète le château et y installe ses services et l'école de garçons, l'école de filles restant dans les bâtiments adjacents reconstruits en 1867 sur les plans de François-Eugène Grijolot. A partir de 1881, la commune envisage construire une salle d'asile (maternelle), finalement en 1884, après accord de la préfecture et de l'inspection primaire, l'architecte Charles-Louis Schuler dresse les plans d'un nouveau bâtiment d'école pour les garçons et restructure les autres afin d'y affecter un cours complémentaire et une salle d'asile. Ils demeurent dans cet état, jusqu'à leur destruction en novembre 1944.

Période(s) Principale : 18e siècle, 2e moitié 19e siècle , porte la date, daté par source , (détruit)
Dates
Auteur(s) Auteur : Schuler Charles-Louis,
Charles-Louis Schuler (1852 - 1900)

Schuler Charles-Louis (1852 à Rambervillers, 1900 à Nancy). architecte à Saint-Dié, diocésain à Saint-Dié (1880-1895), travaux public des Vosges (1881-1885), départemental M&M (1884-1886), basilique St Nicolas-de-Port (1893), diocésain et MH 88 et 54 (1896-1900).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte départemental, architecte diocésain, signature
Auteur : Grijolot François-Eugène ,
François-Eugène Grijolot (vers 1824 - )

Grijolot François-Eugène (vers 1824, ?) architecte de l’arrondissement de Mirecourt (1854-1858), de la ville de Saint-Dié (1859-1869 puis 1871-1880) puis à Saint-Dié (1859-1888)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte d'arrondissement, attribution par source

En 1944, lors de sa destruction, la mairie occupait le "château" des anciens seigneurs "de la tour de Fléville", vraisemblablement reconstruit au 18e siècle et réaménagé. Ce bâtiment, entre cour et jardin, de plan rectangulaire à deux niveaux et à l'architecture extrêmement sobre était couvert d'une haute toiture en pavillon. Sa cour bordant l'actuelle rue de l'Hôtel-de-Ville, était fermée par une grille encadrée de deux pavillons (ensemble détruit en 1842). Côté nord, un escalier semi-circulaire encadré de deux lions reliait la terrasse au jardin aménagé dont la perspective se terminait sur un canal. Le château accueillait la salle du conseil, le bureau du maire, la salle de justice de paix, un préau couvert et la salle d'asile. L'ensemble scolaire adjacent se composait de trois corps disposés en T accueillant l'école des filles, celle des garçons et le cours complémentaire, l'étage des bâtiments sur rue est occupé par les logements des enseignants. Sur l'arrière les cours étaient séparées par un préau construit en bois.

Murs grès moellon crépi
Toit tuile plate mécanique
Couvrements
Couvertures toit en pavillon
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier en équerre
États conservations détruit
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Commune de Corcieux - Henry Jean-Yves