Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ancienne collègiale, aujourd'hui église paroissiale Saint-Léger

Dossier IA57000511 réalisé en 2000

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte

Œuvres contenues

Vocables Saint-Léger
Destinations église paroissiale
Dénominations collégiale
Aire d'étude et canton Vic-sur-Seille - Vic-sur-Seille
Adresse Adresse : rue des Quartiers
Cadastre : 1828 G 312 ; 1988 1 76

Voir texte en annexe

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 1ère moitié 13e siècle
Principale : limite 14e siècle 15e siècle
Principale : 15e siècle
Secondaire : 1er quart 16e siècle
Secondaire : 2e moitié 17e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : limite 18e siècle 19e siècle
Dates 1508, daté par source
1748
Auteur(s) Auteur : Lalande Sébastien, architecte, attribution par source
Auteur : Nollet, architecte
Auteur : Tornow Paul, architecte

L'église est construite en grès de diverses nuances avec des blocs régulièrement appareillés et à certains endroits de simples moellons, parfois enduits (élévation sud). Le massif occidental comporte un porche voûté en berceau, surmonté d'une tribune et flanqué de deux puissantes tours carrées. De plan basilical, l'église comprend trois vaisseaux plafonnés, séparés par 5 grandes arcades en plein cintre. débouchant pour les bas-côtés sur un faux-transept non saillant terminé par des absidioles en cul de four. L'avant-choeur et le choeur polygonal sont voûtés d'ogives, de même que la petite chapelle latérale ouvrant sur le bas-côté nord. Le porche sous la tribune est couvert d'une voûte en berceau.Toutes les toitures sont en ardoise. Le vaisseau central de la nef est couvert d'une toiture à longs pans, les bas côtés d'appentis, la tour sud d'une toiture en pavillon, la tour nord, plus élevée, d'une flèche polygonale à égouts retroussés, le choeur d'une croupe polygonale et les deux absidioles de croupes rondes.

Murs grès
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte en berceau
voûte d'ogives
cul-de-four
Couvertures toit à longs pans
appentis
flèche polygonale
toit en pavillon
croupe polygonale
croupe ronde
Typologies tour-clocher dans oeuvre, église de type basilical, chevet polygonal
États conservations restauré
Techniques sculpture
Représentations chevron torsade billette enroulement feuillage fleur ange instrument de musique homme tête
Précision représentations

La façade occidentale comporte dans sa partie droite des vestiges de bandes lésènes et de frise en dents d'engrenage, et de part et d'autre des deux baies centrales, des masques d'animaux fantastiques dont un tenant dans sa gueule une tête humaine. Sur le portail occidental, seuls les chapiteaux portent un décor : ceux de forme cubique des sortes de cordages, ceux en corbeille des feuillages. Le portail nord présente des chapiteaux cubiques identiques aux précédents, des voussures à décor de torsades ou de chevrons et une sorte de gable triangulaire. A l'intérieur, les piles de la nef sont ornées d'enroulements en forme de crosse. L'arc triomphal porte la trace d'un placage de pinacles gothiques flamboyant (surtout visible côté sud). Les culots de retombées des arcs de la voûte de l'avant choeur figurent des anges ou des personnages profanes portant une banderole ou pour l'un d'entre eux un instrument de musique à corde. La 1ère travée du choeur d'époque romane présente un chapiteau cubique à motif de cordage comparable à ceux de l'extérieur et un cordon à 3 rangs de billettes, les absidioles un cordon plus simple à 2 rangs de billettes. La clef de voûte de la 1ere travée du choeur figure une fleur, celle de l'abside Dieu le père. Parmi les 6 chapiteaux de l'abside, 4 portent des feuillages et 2 des personnages profanes du même style que ceux de l'avant-choeur.

façade occidentale ; portail nord

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables élévation, portail
Protections classé MH, 1874/07/25
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil général de la Moselle - Decomps Claire
Claire Decomps

conservateur en chef du patrimoine, chercheur en Lorraine de 1994 à 2018 puis responsable de la conservation du musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Gloc Marie