Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Abbaye de bénédictins Saint-Léopold puis faïencerie Haener puis couvent de soeurs de la Visitation

Dossier IA54003071 réalisé en 2014

Fiche

Genre de soeurs de la Visitation
Vocables Saint-Léopold
Destinations faïencerie
Parties constituantes non étudiées église, chapelle, salle capitulaire, jardin, faïencerie
Dénominations abbaye, couvent
Aire d'étude et canton Nancy et périurbain - Nancy
Adresse Commune : Nancy
Adresse : rue Cyfflé , rue Abbé Didelot , rue Charles III , rue des Ponts
Cadastre : 1830 D 322 à 327 ; 1865 D 466 à 471, 523, 524 ; 2008 BW 282

Un prieuré de bénédictins est fondé en 1617 dans la Ville Neuve sur un terrain cédé par le duc Henri II, les bâtiments commencés en 1626 restent inachevés. Au début du 18e siècle, le prieuré devient abbaye dédiée à saint Léopold en l'honneur du duc de Lorraine, Léopold 1er. Les travaux de l'église reprennent en 1701 pour se terminer en 1705, l'édifice n'est consacrée qu'en 1734 par Mgr Bégon, évêque de Toul (1723-1753). Durant la période révolutionnaire, 2 projets successifs sont proposés pour le lieu. Après avoir envisagé de transformer l'édifice en dépôt de mendicité (avec prisons), l'ensemble est divisé en 3 lots pour être proposé à la vente (1798), sans succès. Finalement, en 1799, la totalité des bâtiments est acheté par l'imprimeur Haener qui y installe une fabrique de poêles en faïence. En 1817, l'édifice est acquis par les soeurs de la Visitation qui y demeurent jusqu'en 1921, date à laquelle elles le cèdent à la ville pour s'installer à la Cure d'Air Saint-Antoine, sur les hauteurs de Nancy (IA54002252). La municipalité de Nancy décide alors d'y installer l'école supérieure de garçons qui se trouvait jusque là dans l'ancien Palais ducal. Le 1er projet qui prévoyait de conserver une partie des bâtiments du couvent pour y aménager les locaux de l'école fait place dès 1925 à un nouveau projet qui entraîne la démolition progressive et totale de l'ancien couvent. Depuis cette date, le nouveau bâtiment demeure affecté à l'enseignement technique et professionnel, aujourd'hui lycée Paul-Louis Cyfflé (IA54002691). L'église conventuelle construite au début du 18e siècle s'élevait sur la rue des Ponts, elle comportait 2 hautes tours de façade de part et d'autre d'un avant-corps à 2 niveaux et ordre dorique à fronton (d'après dessin conservé au Musée Lorrain et dans une collection privée, doc. 3). Elle fut détruite en 1822 par les Visitandines qui firent reconstruire une vingtaine d'années plus tard une nouvelle chapelle, à vaisseau unique (type église-grange). Rien ne subsiste aujourd'hui de l'ancienne abbaye. Toutefois on peut voir sur la maison qui était adossée à l'ancienne église (56 rue des Ponts) deux éléments en relief sur le mur de façade latérale : il s'agit probablement de vestiges de bandeaux qui séparaient les niveaux de l'édifice religieux disparu.

Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Dates 1626, daté par source
1701, daté par source

L'ancienne abbaye se composait de plusieurs corps de bâtiments édifiés sur une vaste parcelle triangulaire entre les actuelles rue Cyfflé, rue des Ponts, rue Charles III et rue de l'Abbé Didelot. Si l'on en juge d'après un relevé de 1920 (AD 54 58 J 11), les corps de bâtiments étaient disposés en T, la plus grande partie d'entre eux élevée le long de la rue Cyfflé (bâtiment A), l'autre partie formant un corps perpendiculaire à l'ensemble précédent, entre une cour et un grand jardin adossé aux maisons de la rue des Ponts. La partie sur la rue Cyfflé (bâtiment A) comprenait des pièces de service, le réfectoire et la cuisine sur la cour, et, dans la partie basse sur le jardin, la salle capitulaire, le parloir et la chapelle (ouverte sur la rue des Ponts). L'édifice contenait plusieurs escaliers à retours, dont l'un (dans l'axe de l'ancienne rue Notre-Dame) donnant accès à la fois au bâtiment de la rue Cyfflé et au bâtiment perpendiculaire (B) dont une galerie était qualifiée de cloître Saint-Augustin par les soeurs de la Visitation. Les 1er et 2e étages renfermaient les cellules des soeurs ainsi que l'infirmerie (étage 1). La salle capitulaire (rez-de-chaussée) était voûtée d'arêtes reposant sur des colonnes doriques (cf ancienne photographie des soeurs de la Visitation, prises peu avant leur départ dans les années 1920).

Toit tuile plate
États conservations détruit

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. cote : H 44

  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : H 17

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : H 17
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 58 J

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 58 J
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 1 Q 595

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 1 Q 595
Bibliographie
  • COLLIN, Jean-Marie. Nancy avant la Révolution / préf. André Rossinot. [S.l.] : [s.n.], 2002. 300 p., ill., plans.

    p. 32-37 Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : C NAN
  • Pfister Christian, Histoire de Nancy, 3 tomes, 1902-1909.

    - tome 1. Nancy : Berger-Levrault, 1902.XXIV-750 p., ill., plans.

    - tome 2. Nancy : Berger-Levrault, 1909. VIII-1099 p., ill., plans.

    - tome 3. Nancy : Berger-Levrault, 1908. VIII-914 p., ill., plans.

    tome 2, p. 711-733
  • Cayon Jean, Histoire physique, civile, morale et politique de Nancy, ancienne capitale de la Lorraine, depuis son origine jusqu'à nos jours. Nancy : Cayon-Liébault, 1846

    p. 166-167
Périodiques
  • Pfister Christian, Le prieuré bénédictin de Sainte-Croix et l’abbaye Saint-Léopold de Nancy, B.S.A.L, 1908, p. 85-92 ; 106-112 ; 124-136

    p. 85-92, 106-112, 124-136
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Vaxelaire Yann
Yann Vaxelaire

Architecte du patrimoine à la ville de Nancy. A participé à l'étude menée par le Service de l'Inventaire général du Patrimoine sur la ville de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.